Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: Bondoukou, 32 cas de grossesses d'élèves enregistrés en un seul trimestre dans les écoles
 
le Docteur Soro N’Golo Aboudou lors de la photo de famille (ph) 

© koaci.com – Lundi 30 Janvier 2017 – 32 cas de grossesses d’élèves ont été enregistrés dans les établissements de la ville de Bondoukou Search Bondoukou située à est de la Côte d’Ivoire durant le premier trimestre de cette année scolaire.

Cette situation a été décriée par le Docteur Soro N’Golo Aboudou, enseignant chercheur à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké, par ailleurs Conseiller technique du ministre de l’Education nationale au cours d’une tournée de sensibilisation des enseignants dans cette localité suite à la suspension du mot d’ordre de grève des fonctionnaires.

«Déjà à Bondoukou, on nous a parlé de 32 cas de grossesses d’élèves pour le seul premier trimestre, » a déclaré le Conseiller technique de Kandia Camara.

Il est convaincu qu’avec ce nombre de grossesses enregistrées beaucoup de jeunes filles sortiront du circuit scolaire en cas d’année blanche.

«Le nombre de jeunes garçons qui abandonneront totalement la route de l’école pour autre chose sera élevé. L’école est le meilleur héritage que nous puissions laisser à nos enfants,» a précisé le Dr Soro.

C’est pour quoi, il a demandé au enseignants de mettre l’intérêt de l’école au devant des revendications sociales.

Son message a eu un écho favorable auprès des enseignants, puisqu’ils ont reconnu que le Gouvernement a consenti beaucoup d’efforts pour les fonctionnaires.

«Il serait pour nous plus sages de donner plus de chance aux négociations que d’entamer une autre grève dans un mois concernant le stock des arriérés qui est le seul point encore non élucidé, » ont déclaré les porte-paroles.

Le conseiller a enfin indiqué qu’il redoute une année blanche si dans un mois le mouvement des fonctionnaires reprend comme décidé par les leaders syndicaux.

«L’Etat de Côte d’Ivoire par le biais du ministre Kandia Camara m’envoie demander une plus grande responsabilité de votre part concernant le fonctionnement normal de l’école. Parce que si les choses évoluent telle que nous l’avons connu ces derniers temps, sachez que l’école ivoirienne est au bord d’une année blanche. Cela voudrait dire que tous les sacrifices consentis pour vos enfants seront vains,» a conclu le Dr Soro.

Wassimagnon, Bondoukou
 
 
7197 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 30/01/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login