Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: Bouaké, la loi du 20 novembre 1974 relative à la condition des chercheurs scientifiques passée au scanner
 
© koaci.com– Mardi 27 Décembre 2016 – Conformément aux résolutions de la conférence générale des 37ième et 38ième sessions de l'UNESCO, la directrice générale de l'UNESCO a inscrit au programme des activités de cette de cette institution, la révision de la recommandation relative à la condition Search condition des chercheurs scientifiques, adoptée le 20 novembre 1974 à Paris. 

Pour répondre efficacement à cet appel de l'UNESCO, la Côte d'Ivoire a décidé de mettre à contribution ses chercheurs'' scientifiques '' et leurs organisations professionnelles. C'est dans ce cadre qu'un atelier national de la chaire UNESCO de bioéthique sur la révision de la recommandation de l''UNESCO relative à la condition Search condition des chercheurs scientifiques:

 Contribution des chercheurs ivoiriens, a été organisé jeudi 22 décembre 2016 au campus2 de l'Université Alassane Ouattara de Bouaké.

Selon les organisateurs cet atelier a pour objectif général de recueillir, de façon discursive et dialogale, les éléments de réponses apportés par les chercheurs ivoiriens eux-mêmes aux questionnaires de l'UNESCO. Entre autre, remplir le formulaire et faire des recommandations synthétiques en lien avec les mutations actuelles dans le domaine de la recherche; mettre en évidence les efforts de l'État ivoirien en faveur des chercheurs ; clarifier et faire connaître le cadre d'améliorer de la condition Search condition du chercheur et promouvoir le statut du chercheur tel que défini par le CAMES.

Venus des différentes universités et grandes écoles de Cote d'Ivoire, ces enseignants- chercheurs, chercheurs et doctorants ont toiletté ces recommandations de 42 ans afin d'inscrire ce texte dans le nouveau contexte socio économique, culturel et géopolitique et prendre en compte les nouveaux défis auxquels le monde est confronté comme la question des nouvelles technologies, le changement climatique, la question de l'équité du genre etc.

« Cet atelier voudrait apporter la contribution de la Cote d'Ivoire, faire de sorte que l'UNESCO puisse retrouver dans le texte initial la marque des chercheurs et scientifiques ivoiriens », a affirmé professeur Poamé Lazare, président de l'Université Alassane Ouattara de Bouaké à l'ouverture de ce atelier.

Ydo Yao, représentant de l'UNESCO en Côte d'Ivoire, L'on Bamba Mathieu président de la commission nationale UNESCO, professeur Bamba Aboudramane représentant la ministre de l'enseignement supérieur Bakayoko Ly Ramata et de la recherche scientifique ont pris part à ce atelier.


Donatien Kautcha, Abidjan et Correspondant à Bouaké.

Click to enlarge
Côte d'Ivoire:  Bouaké, la loi du 20 novembre 1974  relative à la condition des chercheurs scientifiques passée au scanner
 
 
5732 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 27/12/2016
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login