Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: Bouaké, Wattao et Cherif Ousmane sur place pour calmer les soldats, l'Etat Major menace les mutins de «sévères» sanctions disciplinaires
 
Cherif Ousmane

© koaci.com– Dimanche 14 Mai 2017 – Une délégation militaire de haut rang composée des principaux "chefs de guerre" dont les influents Wattao et Chérif Ousmane s'est rendue à Bouaké Search Bouaké dimanche pour tenter de discuter avec les soldats mécontents face à une déclaration de renonciation de leur prime diffusée jeudi soir qui a mis le feu aux poudres dans les rangs dans de nombreuses casernes du pays.

Les deux figures militaires de l’ex-rébellion, aussi respectées que craintes sont sur place, selon nos informations, à la demande expresse du président Ouattara pour, selon l'Etat Major, tenter de calmer les soldats en colère et relayer un message de fermeté à l'endroit de ceux qui continueraient de désobéir assurant par ailleurs qu'une opération militaire serait en cours pour rétablir l'ordre.

A travers un communiqué transmis dimanche à KOACI, ce dernier relate que le chef d'Etat Major a lancé à nouveau un appel aux soldats indisciplinés. Le Général Sekou Touré leur demande de "libérer immédiatement les corridors, de retourner en caserne et de déposer les armes. Tous ceux qui continueront de défier les autorités, d’entraver les activités et la quiétude des populations ainsi que le fonctionnement normal de l’Etat subiront les sanctions disciplinaires les plus sévères, telles que prévues par le Règlement de Discipline Générale." comme relevé.

Contacté, un des soldats posté au corridor nord s'interrogera de l’exécution de la menace du CEMA. «Mais qui va nous mater si on ne renonce pas à vouloir notre argent? Nos frères d'armes avec qui on a lutté depuis et qui eux même sont dans le même cas que nous? C'est nous autre qui formons l'armée du président (Ouattara, ndlr), à part nous il a qui?» témoignera Youssouf, soldat amer qui, à l'image d'autres qui se sont exprimés en ce sens, n'hésite plus à souhaiter le départ du président Ouattara.

Dimanche matin, après deux jours de paralysie de la ville, la tension était montée d'un cran après qu'un groupe de manifestants soit allé provoquer les militaires pour leur demander de stopper leur mouvement de colère pour réclamer leur argent. Si les médias d'Etat ou proches du pouvoir ont rapporté un bilan avec des blessés, aucun témoignage en ce sens sur place en rapport avec les tirs en l'air pour la dispersion, nous en attestait.

Tout indique selon nos informations, que la tension toujours palpable même si quelque peu retombée, et la médiation des deux hommes forts de l’ex-rébellion en cours auraient permis l'ouverture du corridor Sud qui ouvre l'axe Bouaké-Abidjan.

Amy Touré, Abidjan
Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez la sur votre mobile)

Ou Apple (cliquez et installez la sur votre iphone ou ipad)
 
 
77047 Visit(s)    11 Comment(s)   Add : 14/05/2017
  6 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions CD
 
Moreceau choisi : "C'est nous autre qui formons l'armée du président (Ouattara, ndlr), à part nous il a qui?» témoignera Youssouf, soldat amer face à ce qui, à l'image d'autres qui se sont exprimés en ce sens, n'hésite plus à souhaiter le départ du président Ouattara. "...
Moreceau choisi : "C'est nous autre qui formons l'armée du président (Ouattara, ndlr), à part nous il a qui?» témoignera Youssouf, soldat amer face à ce qui, à l'image d'autres qui se sont exprimés en ce sens, n'hésite plus à souhaiter le départ du président Ouattara. "
 
 
Read more
See his contributions FMK
 
la rti championne des montage qui d'ordinaire ne dit rien, comme par exemple pour ce qui s'est passé au plateau vendredi, là est subitement venue nous montrer des faux blessés à 13H kiakiakiakai vraiment le cinéma...
 
 
 
See his contributions Bande de Gaza
 
C'est WATTAO et CHERIF qui ont déjà eu leur part du gateau émergent qui partent en pompier ? Franchement, je me demande qui conseille Dramane ? N'est ce pas avec WATTAO que les premiers accords dont l'exécution pose aujourd'hui problème ont été signé? Ces deux, une fois arrivés à...
C'est WATTAO et CHERIF qui ont déjà eu leur part du gateau émergent qui partent en pompier ? Franchement, je me demande qui conseille Dramane ? N'est ce pas avec WATTAO que les premiers accords dont l'exécution pose aujourd'hui problème ont été signé? Ces deux, une fois arrivés à Abidjan avec le pouvoir en place, n'ont ils pas oubliés leurs bons petits récrus de Bouaké? Enfin, prions tous que ça se termine bien.
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
Oú sont; ou que sont devenus des milliers d'ex fds et ex-fanci ?.. Ahhh ! J'oubliais que Ouattara ne leur permet plus de porter des armes sauf ses rebelles. les gradés ex-fds et fanci sont dans les bureaux. seuls les jeunes nordistes rebelles qui dirigent notre armée. Nous ne som...
Oú sont; ou que sont devenus des milliers d'ex fds et ex-fanci ?.. Ahhh ! J'oubliais que Ouattara ne leur permet plus de porter des armes sauf ses rebelles. les gradés ex-fds et fanci sont dans les bureaux. seuls les jeunes nordistes rebelles qui dirigent notre armée. Nous ne sommes pas loin d'un "POUFF"
 
 
Read more
See his contributions zougrana
 
moi perso je me mets à la place des soldats qui grognent, on est venu leur a promettre de gros sous et on leur dit maintenant qu'ils n'auront plus rien. Essayez vous meme avec vos proches vs verrez leurs reactions
 
 
 
See his contributions kossie
 
je me poses la question quand on pourra sorti de cette situation car vraiment on en marre..
 
 
 
See his contributions Sugar Sylla
 
La fermeté du gouvernement et de l’état-major de l’armée est en train de payer ; c’est ce qui a amené ces mutins à ouvrir les corridors Nord et Sud de la ville de Bouaké cet après-midi. Les cmdts Chérif Ousmane, Wattao et Koné Zakaria ont réussi à donner une dernière chance aux m...
La fermeté du gouvernement et de l’état-major de l’armée est en train de payer ; c’est ce qui a amené ces mutins à ouvrir les corridors Nord et Sud de la ville de Bouaké cet après-midi. Les cmdts Chérif Ousmane, Wattao et Koné Zakaria ont réussi à donner une dernière chance aux mutins en leur expliquant leurs positions esseulées et désespérées avec leurs armes légères constituées en grande partie de kalachs, de quelques RPG7 et mitrailleuses lourdes qui sont la plupart non fonctionnels. En face, les loyalistes positionnés entre Tiébissou et Djébonoua ont des chars et des blindés avec les forces spéciales, les commandos et autre CCDO avec des armes ultra modernes. En plus, les mutins ne peuvent plus compter sur le soutien des populations nordistes de Bouaké pour leur donner des refuges en cas de replis stratégiques dans la ville de Bouaké. Actuellement, ces mutins sont vomis par la population entière de Bouaké et d’autres villes du pays. En cas d’attaque des loyalistes, les jeunes de Bouaké principalement les militants RDR vont apporter leur aide aux loyalistes dans la traque et la capture des mutins. Tous ces éléments ont fini par raisonner ces mutins qui ont ainsi libéré les corridors pour rentrer dans leur camp du 3ème Bataillon au quartier Sokoura. Mais je crois que les loyalistes doivent prendre possession de la ville de Bouaké et traquer les leaders de cette mutinerie et essayer de désarmer si le faut par la force ces mutins ex-rebelles. Car il faudrait traiter le cas de Bouaké avec le plus grand sérieux, en installant carrément un sous-état major de l’armée à Bouaké. Ce service va étudier en détails et apporter des solutions à tous les problèmes des soldats sur place en commençant par la loi de programmation militaire avec les avancements et surtout les radiations de l’armée des nombreuses têtes brûlées. Ensuite, suivra la réhabilitation des casernes, camps et autres cités de résidence des militaires, gendarmes, sapeurs-pompiers, douaniers et policiers. Parallèlement à ces tâches, un service de renseignement très efficace avec des espions professionnels de l’armée doit être mis en place aussi à Bouaké pour infiltrer les réseaux des militaires spécialisés dans les mutineries et neutraliser rapidement les cerveaux et les courroies de transmission de consignes. Car des mutineries de grande ampleur comme ce qui s’est passée en janvier dernier et ce qui se passe actuellement se préparent longuement et demandent une grande coordination avec des multiples réunions, appels téléphoniques et sms, l’utilisation des réseaux sociaux et autres moyens de communication, les mouvements des armes et munitions, etc. Il faudrait ce remède de cheval pour traiter le cas de Bouaké afin de refermer pour toujours ces cycles de mutineries à ne point finir et qui sont guidées par des mains obscures. Tous ces mouvements de mutinerie partent de Bouaké, donc tout doit finir par la même ville de Bouaké. Merci.
 
 
Read more
See his contributions lagoallahdinmin
 
C'est pas la peine la ci de dramane. Quand c'est chaud les Jordan suiveur du mossi disparaissent un peu en commentaire sur koaci.Un PRESI qui n'est meme pas respecter dans son clan a cause de son incapacité a gère le petit bastion
 
 
 
See his contributions alikeita
 
la dioulacratie ou l'art de la regression morale et intellectuelle. Quelle pouasse !
 
 
 
See his contributions dramani
 
La dioulaterie et ces Supermen en pleine action. Qui a une idée de la langue dans laquelle se font les négociations ?
 
 
 
See his contributions SATAN DIABLE DEMON
 
Au Dramanistan Le Dioula, Langue Officiele. Ado Baba Et Les 8758 Fafn
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login