Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire : Bureau frontière de Noé, les commerçants refusent de se conformer à la règlementation, une centaine de véhicules abandonnés le long du bitume
 
Samedi à Noe (ph KOACI)

© koaci.com - Lundi 19 Novembre 2018 -Depuis quelques jours, Ies activités du Bureau frontière Search Bureau frontière des Douanes de Noé Search Noé tournent au ralenti, parce que les commerçants Search commerçants refusent de se conformer au mode d’évaluation prévu par la règlementation Search règlementation en vigueur, c’est-à-dire la Valeur transactionnelle, pour le dédouanement de leurs marchandises.

Ils contestent l’autorité des services des Douanes et abandonnent leurs véhicules Search véhicules le long du bitume.
Cette sitiation risque de créer un blocage définitif des activités au poste frontier.

KOACI a appris que le 14 novembre 2018, on dénombrait environ une centaine Search centaine de camions abandonnés le long du bitume.

Il convient de noter que depuis la fin de la crise post-électorale et en raison du manque d'infrastructures dans les Bureaux frontières, l'Administration des Douanes avait accordé une évaluation au forfait selon la taille des véhicules Search véhicules et la nature des marchandises, aux opérateurs économiques passant par les Bureaux frontières.

Profitant de cette situation inhabituelle, certains commerçants Search commerçants privilégiaient désormais le Bureau de Noé Search Noé pour le dédouanement de leurs marchandises au détriment du Port Autonome d'Abidjan jugé trop cher.

Malheureusement, cette situation impactait négativement les recettes douanières et pénalisait les importateurs passant par le Port d'Abidjan.

En vue d’harmoniser les méthodes de dédouanement dans toutes les frontières, la Douane a progressivement déployé à partir de l'année 2013 des spécialistes chargés de l'évaluation selon les normes internationales et s'est faite accompagner dans cette tâche par la société WEBB FONTAINE et a équipé ses frontières de scanners. 

Concernant le cas particulier du Bureau de Noé, ayant constaté les difficultés faites par les commerçants, la Direction Générale des Douanes a tenu une réunion le lundi 09 juillet 2018 avec la Fédération Nationale des Commerçants de Côte d’Ivoire (FENACCI), conduite par son Président Soumahoro Farikou.

Selon des sources proches des services douaniers, à cette rencontre, la FENACCI a plaidé qu'il lui soit accordé un délai de deux (02) mois d'application de l'évaluation au forfait pour le dédouanement de marchandises déjà en cours d'importation, arguant que le changement de mode d'évaluation entrainerait une augmentation des droits et taxes de Douane non prévue par les opérateurs économiques lorsqu'ils passaient leurs commandes.

Elle s'est engagée à se conformer à la réglementation en vigueur en matière d'évaluation, à compter du 13 septembre 2018.

Malheureusement, à l'expiration de cette échéance, le Président de la FENACCI invoquant l'impossibilité de communiquer cette résolution à ses membres en raison des échéances électorales, a à nouveau sollicité, dans sa correspondance n° 043/PCA/CA/SF/018 du 17 septembre 2018, un deuxième report au 1er novembre 2018, de la mise en œuvre de l'évaluation des marchandises selon la méthode de la Valeur transactionnelle. 

Malgré toutes les concessions qui ont été faites, la FENACCI refuse aujourd'hui de se conformer à la réglementation et considère le Bureau frontière Search Bureau frontière de Noé Search Noé comme une chasse gardée qui pourrait échapper à l'autorité douanière.

Alors que si c'est le cas, cette situation aura des conséquences désastreuses sur la sécurisation des recettes douanières et pourrait constituer une menace pour la sécurité nationale.

Wassimagnon
Click to enlarge
Côte d'Ivoire : Bureau frontière de Noé, les commerçants refusent de se conformer à la règlementation, une centaine de véhicules abandonnés le long du bitume
 
 
11938 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 19/11/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Deku
 
N'importe quoi. D'où ils se permettent de se plaindre, après tout le temps qui leur a été laissé?
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login