Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: «Casse de la BCEAO », après le mandat d'arrêt émis contre lui, Katinan: «voici les trois informations capitales à retenir de ce procès»
 
Katinan-

© koaci.com- Jeudi 25 Janvier 2018-Le 18 janvier 2018, le tribunal condamne le président Laurent Gbagbo, le Premier ministre Aké N’Gbo, le ministre Désiré Dallo et le ministre Justin Katinan Koné à 20 ans de prison dans l’affaire de la « casse Search casse de la BCEAO Search BCEAO ».

Ils doivent payer à l’Etat de Côte d’Ivoire des dommages et intérêts de 329 milliards de FCFA. Un mandat d’arrêt international a même été lancé contre le porte-parole de Laurent Gbagbo.

Dans une adresse réagissant à sa condamnation n dans l’affaire de la « Casse de la BCEAO Search BCEAO » durant la crise post-electorale de 2010-2011, l’ex directeur du cadastre invite l’opinion à retenir trois informations.

D’abord, et selon lui, la Bceao, victime présumée du vol, ne s’est pas constituée partie civile. Elle n’a même pas daigné se présenter aux audiences ; La quasi-totalité des banques commerciales, elles aussi présentées comme victimes, ne se sont pas constituées parties civiles. Elles non plus ne sont pas venues aux audiences.

« C’est donc de façon superfétatoire que, pour cacher sa gêne, le juge les a déboutés de leurs prétentions puisque, en définitive, elles n’en ont formulé aucune », révèle-t-il .

"Seul l’Etat et la Bni se sont constitués parties civiles. Le premier prétend que l’argent utilisé pour effectuer les dépenses de l’Etat, y compris le salaire des magistrats et tout le personnel de justice de Côte d’Ivoire, même celui des gens du golf hôtel, constitue un préjudice pour lui. »

Katinan rappelle que, les salaires de décembre 2010 à mars 2011 avaient été entièrement payés et que, l’Etat n’a pas eu à payer à nouveau ces mois de salaires aux fonctionnaires et agents de l’Etat.

« Il en va ainsi des autres charges de l’Etat. Donc, l’on ne peut que s’interroger de l’origine du préjudice que l’Etat prétend avoir subi », soutient l’accusé, avant de poursuivre.

« Le président Laurent Gbagbo et nous n’étions même pas représentés à ce procès puisque nous n’avons même pas reçu de citation à comparaître. Or cette exigence est d’ordre public et d’exigence stricte de la procédure pénale. Son inobservation entraîne de facto l’annulation de la procédure. »

Pour le cadre du Front Populaire Ivoirien (FPI), deux raisons majeures peuvent expliquer les lourdes condamnations et les mandats émis contre le président l’ex chef d’Etat et lui .

« Les avocats de l’Etat de Côte d’Ivoire à la CPI lui ont fait savoir qu’ils n’avaient plus d’arguments juridiques pour s’opposer à une libération provisoire du président Laurent Gbagbo. Le mandat international est la parade trouvée pour restreindre ses mouvements et, le cas échéant, son retour en Côte d’Ivoire. Le chef veut se venger pour avoir annoncé à tort mon arrestation en 2012. Il faut bien que la justice militante ivoirienne lui en donne l’opportunité. »

Quant à ses détracteurs qui prétendraient qu’il soit devenu riche après avoir acquis environ 400 milliards de F CFA des caisses de la BCEAO, Justin Katinan leur rappelle ceci :

« Dans l’incapacité d’assurer une scolarité adéquate à l’étranger à nos enfants, notre famille est retournée en Côte d’Ivoire depuis juillet 2011. Notre famille n’est ni en Europe, ni en Amérique. Les enfants sont bien en Côte d’Ivoire où leur mère se débat pour subvenir à leurs besoins. C’est bien ce pays dans lequel se trouve notre famille, en notre absence, que l’on nous prête toutes les intentions de déstabilisation sachant que les autorités ivoiriennes ne feront d’une bouchée toute notre famille, à la moindre escarmouche. Sommes-nous devenus si fou au point de sacrifier nos propres enfants ? Tous ces deux faits ont eu lieu avant que l’on enregistre les premières attaques contre les positions des Frci en Côte d’Ivoire. Donc, faire croire que la haine que le gouvernement ivoirien nourrit à notre égard serait liée à des entreprises de déstabilisation que nous aurions financées est un gros mensonge », se défend le natif de la région du Hambol.

Donatien Kautcha, Abidjan
L'actualité ivoirienne en temps réel avec les notifications de KOACI avec l'appli mobile Androïde (cliquez et installez-la sur votre mobile) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre i phone ou i pad)
 
 
25129 Visit(s)    7 Comment(s)   Add : 25/01/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Vous devrez vous en prendre á vous meme(fpi)... Vous savez comment vous avez pris le pouvoir par arrangement avec l'ignorant feu-Guei Robert. Quand on est minoritaire(politiquement) et on vient au pouvoir brutalement, on doit savoir se tenir.
 
 
 
See his contributions plumebleu
 
SRIKAKA, si le FPI était minoritaire, selon vos résultats de 2010, le FPI n’aurait pas fait à lui seul 45%. Alors que RDR+PDCI=54%.Donne plutot ces conseils au RDR actuel, c'est lui qui est minoritaire et apres vient le PDCI.
 
 
 
See his contributions Babili
 
Hahahahaha mon Cher Srika Blah, est ignorance maladive ou grosse enafance ou hypocrisie maladive caractérielle-congénitale vos carences?????
 
 
 
See his contributions Houphouet4ever
 
Le FPI ne fait pas 45%. On sait comment vous etes arrives á ce chiffre farfelu. Sinon vous allez passer par ou avoir 45 %?
 
 
 
See his contributions fakisdegozo
 
Plumebleu en âme et conscience et entre nous ivoiriens, à part vos intox servies aux personnes qui méconnaissent la réalité politique de la RCI, vous êtes sûr que le fpi peut valoir 45% dans ce pays? Même pas 25%. Par ailleurs je vous rappelle que sous koudou, la seule élection (...
Plumebleu en âme et conscience et entre nous ivoiriens, à part vos intox servies aux personnes qui méconnaissent la réalité politique de la RCI, vous êtes sûr que le fpi peut valoir 45% dans ce pays? Même pas 25%. Par ailleurs je vous rappelle que sous koudou, la seule élection ( les municipales) qui a vu la participation du RDR a montré le poids politique de ce parti en Cote d'ivoire. N'épargnant même pas la ville symbole des bétés ( Gagnoa ). je vous en dis pas plus, informez vous cher ami.
 
 
Read more
See his contributions kngusst
 
Kpakisdegono, quand on a plein de burkinabe dans toutes les villes ivoiriennes, qui se font passer pour des ivoiriens et votent, le rdr ne peut que gagner les municipales! Pour ces burkinabes, rdr= ouagadougou continu
 
 
 
See his contributions dramani
 
@moutin4ever : les 46% !??? C'est le chiffre donnée par Youssouf Bakayoko au nom de la communauté internationale. Tu ne t'en souviens pas qu'elle avait attribué à dramane Ouattara 54% ? C'est la communauté internationale qui d'après toi a donné ces ''chiffres farfelus''. Preuve, ...
@moutin4ever : les 46% !??? C'est le chiffre donnée par Youssouf Bakayoko au nom de la communauté internationale. Tu ne t'en souviens pas qu'elle avait attribué à dramane Ouattara 54% ? C'est la communauté internationale qui d'après toi a donné ces ''chiffres farfelus''. Preuve, selon le propre raisonnement d'un pro mouton, que cette communauté internationale a truqué les chiffres. Mdrrr
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login