Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire : La CEDEAO invite les gouvernants à accorder aux régulateurs, le droit de fixer dorénavant les tarifs de l'électricité
 
L’atelier ce mercredi Abidjan-

Click to enlarge
Côte d'Ivoire : La  CEDEAO invite les gouvernants à  accorder  aux régulateurs, le droit de fixer dorénavant les tarifs de l'électricité
© Koaci.com – Mercredi 13 Février 2019 –Abidjan abrite ce mercredi et jeudi le deuxième atelier sur l’étude de l’indice 2019 de Réglementation de l’Electricité pour l’Afrique

Fournir l’accès à une source d’électricité durable et abordable dans un contexte de libéralisme du secteur de l’électricité représente un des défis majeurs auxquels sont confrontés les différents gouvernements à travers le continent africains.

Pour aider à le relever, la Banque africaine de développement(BAD) a lancé en 2016 le Nouveau pacte pour l’énergie en Afrique, une initiative axée sur le partenariat qui ambitionne de parvenir à l’accès universel à l’électricité en Afrique d’ici 2025.

Une des priorités majeures de ce pacte consiste à aider les pays africains à renforcer leurs politiques énergétiques ainsi que la régulation et la gouvernance du secteur. Dans le cadre des efforts y afférant qui visent à identifier les problèmes de régulation du secteur de l’électricité, la BAD à travers le Complexe de l’énergie, du changement climatique et de la croissance verte s’est engagée tous les ans, a lancé l’Indice de réglementation de l’électricité (ERI), une évaluation comparative du niveau de développement réglementaire du secteur de l’électricité, pays par pays.

Cet Indice, à long terme, ce sera un outil d’analyse comparative permettant le suivi des progrès réalisés à mesure que les pays africains harmonisent leurs cadres réglementaires régissant le secteur de l’électricité selon les normes internationales et les meilleures pratiques.

Afin d’obtenir la perception des parties prenantes sur le développement de l’IRE 2019 après celui de 2018 que sont réunis en atelier à Abidjan, les 13 et 14 février 2019, les institutions de règlementation nationales et régionales, les groupements d’opérateurs et utilitaires de services publics et les associations de consommateurs, à l’effet de passer en revue le démarrage et les questionnaires d’enquête de l’IRE de 2019, d’une part, guider les participants dans le remplissage des questionnaires de l’enquête, d’autre part.

Dans son intervention, Hippolyte Ebagnitchie, Directeur Général de l’ANARE-CI, au nom de ses pairs régulateurs africains, s’est engagé à contribuer efficacement aux travaux après avoir exprimé la reconnaissance des autorités ivoiriennes pour la tenue de ce deuxième atelier en Côte d’Ivoire.

A sa suite, Le professeur Honoré Bogler, président de l’ARREC (Autorité régionale de régulation de l’énergie de la CEDEAO, s’est félicité de l’engagement de la BAD à accompagner les régulateurs à l’obtention de meilleures pratiques dans la régulation et la gouvernance du secteur de l’électricité et a invité les gouvernants à « accordé aux régulateurs, le droit de fixer dorénavant les tarifs Search tarifs de l’électricité ».

Clôturant la série d’allocution, M. Callixte Kambanda, responsable de la division Politique, Règlementation et Statistiques de la BAD a réitéré ses remerciements aux participants et sollicité leur contribution objective dans l’élaboration de l’IRE 2019.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
5286 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 13/02/2019
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login