Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: Chaude journée à Adjamé-village, les habitants s'opposent au déguerpissement de leur village et annoncent une marche
 
Jeudi à Adjamé-Village (ph KOACI)

© koaci.com – Jeudi 6 septembre 2018 - La tension était vive dans le village Ebrié Search Ebrié d'Adjamé.

Ses habitants se sont mobilisés ce jeudi 6 septembre pour s'opposer au déguerpissement de leur village, comme constaté par KOACI.

Click to enlarge
Côte d'Ivoire: Chaude journée à Adjamé-village, les habitants s'opposent au déguerpissement de leur village et annoncent une marche
Dans le projet de construction du 4e pont, Adjamé-village Search Adjamé-village fait partie des zones à raser.

Tôt ce jeudi matin, les chefs du village Ebrié Search Ebrié ont sonné la mobilisation de leur population pour marquer leur opposition au projet de déguerpissement du village.

Des banderoles et des tee-shirts confectionnés pour porter leur message ont été déchirés par le groupement d'intervention mobile (GMI)

Des policiers dépêchés sur les lieux pour disperser la manifestation.

On a assisté pendant plusieurs minutes à une course-poursuite entre policiers et villageois.

Le village sera rasé pour la construction du 4eme pont. Les chefs du village et la population s'opposent à ce projet.

Pour les responsables de la chefferie d'Adjamé village, l'État dans sa logique jusqu'au-boutiste ne veut plus discuter avec la population.

"Nous vivons une situation qui est antisociale. On nous dit que le 4e pont va traverser le village. l'État nous a convié à une discussion. Pendant qu'on est en discusssion, les gens viennent marquer nos maisons dans le but de les détruire. Nous avons élaboré un mémorandum pour faire des propositions de déviation. Contre toute attente, l'État fait sorti une liste des zones impactées par le projet du 4e pont qui prend en compte la destruction d'une grande partie du village", a affirmé Lagonan Clément, notable

Les populations annoncent une marche Search marche pacifique

"Nous allons nous faire entendre par une marche Search marche pacifique. Parce que des gens ont la force de leur côté, ils font ce qu'ils veulent nous ne pouvons pas accepter cela. Ce matin à notre grande surprise, nos banderoles ont été déchirées par le GMI. Ils ont même gazé nos jeunes. Il faut que l'État accepte de discuter avec nous. Nous allons nous rassembler au sein du village et prendre les rues", a conclu le notable.

 
 
Jean Chrésus pour KOACI
 
 
24494 Visit(s)    6 Comment(s)   Add : 06/09/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions jordanchoco2020
 
dans tous les pays du monde l'etat est force de proposition pour developper sa capital.Qand on voit l etat adjame comment on peut le defendre.on veut vous dedommager et c'est tjrs la meme comedie .Donc marcher !!!!et marchez encore c'est les même qui viendront dire l'état fait ri...
dans tous les pays du monde l'etat est force de proposition pour developper sa capital.
Qand on voit l etat adjame comment on peut le defendre.
on veut vous dedommager et c'est tjrs la meme comedie .
Donc marcher !!!!et marchez encore c'est les même qui viendront dire l'état fait rien en saison des pluie.Désolé mais tous les plans realisé en ce moment sont decidé depuis longtemps depuis HKB qui avait pas beaucoup avancé apres la Mort du Vieux on se connaît ici bref bon courage bloquez pas avancez et negociez
 
 
Read more
See his contributions Insupportable67
 
@Jordanchoco2020, ton commentaire n'etonne personne. Tu es un fils d'immigre sans village.
 
 
 
See his contributions dan_sran@yahoo.com
 
Ça m'enerve donc je commente pas aussi.
 
 
 
See his contributions dramani
 
Moi qui croyais que pour un projet d'une telle envergure, les résultats de la concertation seraient pris en compte par les décideurs politiques et élus locaux, lesquels ont le dernier mot évidemment. L'émergence doit cependant, avoir un visage humain par la prise en compte des ré...
Moi qui croyais que pour un projet d'une telle envergure, les résultats de la concertation seraient pris en compte par les décideurs politiques et élus locaux, lesquels ont le dernier mot évidemment. L'émergence doit cependant, avoir un visage humain par la prise en compte des réalités socioculturelles, économiques, structurelles des populations. L'objectif étant que toutes les parties prenantes y trouvent satisfaction.
 
 
Read more
See his contributions jordanchoco2020
 
Inssuportable67 je t encourage a commenter les article un peu au moins...sinon ta connerie de refondu ne m étonné pas vous aimez rien faire sinon qlq un qui connaît adjame sait que tout est a faire surtout après 10 ans de refondation feneant lol tu cherches tu trouves lol
 
 
 
See his contributions guiguyben@gmail.com
 
Au nom de quel développement veut-on détruire un village ? On ne peut pas faire un développement en piétinant l'intégrité villageoise. Je crois qu'il faut trouver un site accepté par ce village et non les prendre de force. Je sais que Houphouet l'a fait avec des villages baoulé d...
Au nom de quel développement veut-on détruire un village ? On ne peut pas faire un développement en piétinant l'intégrité villageoise. Je crois qu'il faut trouver un site accepté par ce village et non les prendre de force. Je sais que Houphouet l'a fait avec des villages baoulé de Sakassou dans le cadre de l'AVB. C'était avec le consentement des populations. Donc blèblêê!
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login