Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: La colère des militaires calmée avec l'accord, plus de tirs, reprise timide des activités et ouf de soulagement populaire
 
Au Plateau mardi matin à 10H15TU et 7H45TU (ph 2) (ph KOACI)

Click to enlarge
Côte d'Ivoire: La colère des militaires calmée avec l'accord, plus de tirs, reprise timide des activités et ouf de soulagement populaire
© Koaci.com - Lundi 15 Mai 2017 - Enfin on respire un peu. Les 5 millions de Fcfa conclus avec les soldats de l’ex-rébellion ayant dicté leur loi à la classe politique dirigeante qui avait pourtant affiché sa ferme volonté de ne plus rien leur donner, ont permis de faire baisser la tension quelques heures après l'annonce de l'accord lundi soir.

En effet, le temps que l'information fasse le tour des casernes du pays, le calme est progressivement revenu.

Plus de tirs en l'air à foison, les barrages levés comme constaté à Bouaké Search Bouaké et Abidjan par KOACI et rapporté de Daloa, Korhogo ou Bondoukou par nos sources sur place.

Les activités reprennent timidement, l'onde de choc de la mutinerie guide encore certaines entreprises, institutions ou écoles à fermer. Le calme revenu et avec la journée de mardi pour le constater, à moins d'un changement de scénario, tout indique que le véritable retour à la normale économique sera pour mercredi.

Tous les militaires contactés ont expliqué avoir accepté l' "effort" de 2 millions demandé, attendre désormais l'effectivité du virement des 5 millions de Fcfa et "jouer le jeu" de l'accord conclu entre temps en rentrant en caserne même si la tension et la méfiance d'un nouveau non respect d'engagement est palpable.

Des récalcitrants sont néanmoins annoncés à San Pedro, Akouedo et Bouaké. S'ils ont tiré en l'air, ils seraient désormais minoritaires. Ils expliquent n'avoir reçu aucune assurance concrète du virement de l'argent et attendent d'être mieux informés sur l'accord.

L'épisode des quatre jours de mutinerie qui ont paralysé le pays et ses activités laisse néanmoins les ivoiriens perplexes quant à ses dirigeants et institutions. Entre remise claire en cause du Chef d'Etat Major dont les appels et les menaces n'ont au constat eu aucun effet sur les soldats qui réclamaient leur argent, et l'autorité de la classe politique sans eux.

Les militaires armés issus de l’ex-rébellion, qui ont aidé à l'accession au pouvoir du régime actuel, ont démontré à ciel ouvert après une, sans nul doute, "tentative politique" avec une déclaration de renonciation au solde de leur prime diffusée jeudi soir qui a mis le feu aux poudres, qu'ils étaient bel et bien les rois du pays n'en déplaise à ceux, silencieux ou planqués durant ces longues journées d’angoisses, qui, aux beaux jours revenus, viendront dire le contraire.

Amy Touré, Abidjan
Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez la sur votre mobile)

Ou Apple (cliquez et installez la sur votre iphone ou ipad)
 
 
46987 Visit(s)    20 Comment(s)   Add : 16/05/2017
  8 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Onidas
 
Un grand bravo et merci à vous autres journalistes de koaci.com qui une fois de plus, nous aura informé en temps réel sur cette crise qui nous a plongé dans la peur et qui se termine enfin. Onidas
 
 
 
See his contributions Onidas
 
J’apprécie par ailleurs particulièrement votre sans pareil analyse, occasion nous a été effectivement donnée de constater l'impuissance des politiques et du Cema, ce sont bien les militaires de Soro qui sont les puissants du pays et qui dictent leurs lois. Onidas
 
 
 
See his contributions SoleildAfrik
 
Avec ces nouveaux 5 millions, les autres corporations se feront aussi attendre! Et puis Amy, dans tes articles ultérieurs, tu parlais de prime issue des Accords de Ouaga; en tant que journaliste tu sais que c'est faux! Les rebelles-soldats parlent bien de prime Ecomog! Que Ouatta...
Avec ces nouveaux 5 millions, les autres corporations se feront aussi attendre!

Et puis Amy, dans tes articles ultérieurs, tu parlais de prime issue des Accords de Ouaga; en tant que journaliste tu sais que c'est faux! Les rebelles-soldats parlent bien de prime Ecomog! Que Ouattara assure la pourriture qu'il a créé!!! Le le couvre pas! Salue au passage a Onidas!
 
 
Read more
See his contributions CD
 
Ouf mais on dit merci à qui? Leçon on retient quoi en ce qui concerne l'autorité de l'état et du CELA? Bref PRADO profitez en pour régler une fois pour toutes cette crise de trop qu'est la crise de l'agro-business. Ça calmerait un peu au moins 50 000 citoyens qui eux n'ont pas p...
Ouf mais on dit merci à qui? Leçon on retient quoi en ce qui concerne l'autorité de l'état et du CELA? Bref PRADO profitez en pour régler une fois pour toutes cette crise de trop qu'est la crise de l'agro-business. Ça calmerait un peu au moins 50 000 citoyens qui eux n'ont pas pris les armes et ne demandent pas qu'on les paye avec la sueur du contribuable. N'est-ce pas plus simple à régler?
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
MERCI @KOACI ... Comment allons-nous "reparer" notre pays qui souffre depuis Décembre 1993 ?.. Encore une injustice au sein de notre armée . 8000 militaires millionnaires et les autres dans la merde. Mais comme H-Boigny l'a si bien. : "l'INJUSTICE est mieux que le DÉSORDRE..."...
MERCI @KOACI ... Comment allons-nous "reparer" notre pays qui souffre depuis Décembre 1993 ?.. Encore une injustice au sein de notre armée . 8000 militaires millionnaires et les autres dans la merde. Mais comme H-Boigny l'a si bien. : "l'INJUSTICE est mieux que le DÉSORDRE..."
 
 
Read more
See his contributions Ziegler
 
J'ai l'impression que nous ne sommes pas sortis de l'auberge. A cette allure, même en 2025, ces militaires en réclameront toujours et encore.
 
 
 
See his contributions yao262@yahoo.fr
 
Merci koaci de l'information; Les mutins ont accepté 5millions. ok. Quand les journalistes vont l'écrire, ils seront en prison; pauvre COTE D'IVOPIRE; Il reste le problème des enseignants à régler. Ils n'ont pas d'armes mais si rien n'est fait ils vont bloquer les examens de fin ...
Merci koaci de l'information; Les mutins ont accepté 5millions. ok. Quand les journalistes vont l'écrire, ils seront en prison; pauvre COTE D'IVOPIRE; Il reste le problème des enseignants à régler. Ils n'ont pas d'armes mais si rien n'est fait ils vont bloquer les examens de fin d'année et un certain RER de Kouyaté va venir dire des contre-vérités. Où sont-ils passés depuis vendredi? Dieu nous aide
 
 
Read more
See his contributions boaciface
 
Maintenant, on veut savoir à quoi servent les institutions telles la grande médiature, rois et chefs traditionnels, la conariv,etc.....Après c'est pour venir se fendre en déclarations sans importance. On doit pouvoir faire des efforts pour offrir aux ivoiriens une paix durable....
Maintenant, on veut savoir à quoi servent les institutions telles la grande médiature, rois et chefs traditionnels, la conariv,etc.....Après c'est pour venir se fendre en déclarations sans importance. On doit pouvoir faire des efforts pour offrir aux ivoiriens une paix durable.
 
 
Read more
See his contributions union
 
ces militaires viennent de mettre la honte sur PR Alassane.son autorité a été piétiné par ces broussards de mutins.les fonctionaires et autres mouvements vont profiter de cette situation de faiblesse pour se faire entendre.je me demande bien,avec quel courage ou charisme le PRADO...
ces militaires viennent de mettre la honte sur PR Alassane.son autorité a été piétiné par ces broussards de mutins.les fonctionaires et autres mouvements vont profiter de cette situation de faiblesse pour se faire entendre.je me demande bien,avec quel courage ou charisme le PRADO prendra désormais la parole en publique...le PR doit redonner l'autorité à la gendarmerie et la police,qui eux font pas de coup d'Etat,ou du moins connaissent leurs droits et devoirs..L'armée actuelle est pleine d'Etrangers..ils s'en foute de notre croissance économique..ce sont des pilleurs,des coupeurs de route,des microbes,des bandits...PR, plus de recrutement ethnique ou partisant..
 
 
Read more
See his contributions baryond
 
En tout cas le pays vit sous menace permanente.Il suffit d'un faux pas pour que la goupille saute et nous voilà reparti pour un tour.Les rebelles versés dans l'armée viennent de démontrer aux yeux du monde qu'il n'y a.non seulement aucune armée digne de ce nom, mais en plus qu'il...
En tout cas le pays vit sous menace permanente.Il suffit d'un faux pas pour que la goupille saute et nous voilà reparti pour un tour.
Les rebelles versés dans l'armée viennent de démontrer aux yeux du monde qu'il n'y a.non seulement aucune armée digne de ce nom, mais en plus qu'il n'y a aucune autorité.
 
 
Read more
See his contributions kossie
 
merci à koaci pour vos infos fiables n'en deplaisent aux aigris veulent cacher le soleil avec leurs mains.
 
 
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Pour SAUVER notre pays, il faut ABSOLUMENT un nouveau pouvoir politique autre que celui des rebelles+RDR pour ÉPURER notre armée nationale en renvoyant tous ces 8000 bandits delinquants et voyous plus leurs farfelus chefs Cmdt et colonels. C'est tres facile d'épurer une armée t...
Pour SAUVER notre pays, il faut ABSOLUMENT un nouveau pouvoir politique autre que celui des rebelles+RDR pour ÉPURER notre armée nationale en renvoyant tous ces 8000 bandits delinquants et voyous plus leurs farfelus chefs Cmdt et colonels. C'est tres facile d'épurer une armée tribale.
 
 
Read more
See his contributions chrisat21
 
La situation est complexe mais faisons confiance aux autorités militaires et politiques
 
 
 
See his contributions chrisat21
 
Nous devons tourner la page des malentendus, ouvrir celle de l’avenir, de la prospérité promise pour notre pays, pour le bonheur de chaque Ivoirien.
 
 
 
See his contributions SATAN DIABLE DEMON
 
#chrisat, pr ton seul bonheur... le bonheur des ivoiriens vs voir tuer par la sciatique...
 
 
 
See his contributions gobelin
 
il est maintenant clair que en côte d'ivoire, ni les autorités militaires ni les dirigeants politiques n'ont d'influence sur les rebelles intégrés dans l'armée. les ivoiriens doivent se ressaisir et régler ce problème en 2020. et gare au PDCI !
 
 
 
See his contributions dramani
 
Or donc, ''les idéaux'' de nos sauveurs venus nous sauver de gbagbo le tyran, ont un prix : 12 millions FCFA. C'était donc pas rétablir la dignité des dioula, peuple opprimé et massacré par gbagbo pour leur origine et religion ?
 
 
 
See his contributions Sugar Sylla
 
Le bissap est tiré et il faut le boire jusqu’à la dernière goutte. Apparemment le gouvernement a capitulé face à la détermination des soldats mutins qui ont eu gain de cause avec le paiement intégral des reliquats des 7 millions de FCFA. Cette reculade du gouvernement a tenu comp...
Le bissap est tiré et il faut le boire jusqu’à la dernière goutte. Apparemment le gouvernement a capitulé face à la détermination des soldats mutins qui ont eu gain de cause avec le paiement intégral des reliquats des 7 millions de FCFA. Cette reculade du gouvernement a tenu compte de la réalité du terrain, car face à la montée des troupes loyalistes sur Bouaké le dimanche, les mutins ont eu le temps de s’organiser et surtout s’équiper en armements lourds tels que les RPG7 et les mitrailleuses lourdes flambants neufs pouvant détruire les chars et les blindés des forces loyalistes. Face à cette nouvelle donne, les soldats loyalistes ne pouvaient plus libérer Bouaké facilement sans d’énormes dégâts et des pertes considérables en vies humaines. Et le conflit allait s’enliser et conduire à une 2ème rébellion dans le pays comme en 2002 ou à un autre coup d’état stupide militaire. C’est ce schéma catastrophe que le gouvernement a voulu éviter en donnant suite aux revendications financières des mutins. Ainsi, les soldats mutins de Bouaké ont eu accès à une nouvelle poudrière dans la ville de Bouaké, et ils ont aussi dispatché ces armes lourdes dans les autres garnisons du pays (Korhogo, Daloa, Bondoukou, Abengourou, etc.). A qui appartient cette nouvelle poudrière de Bouaké, that’s the question ! Il faudrait démanteler à tous les prix le kyste de noyaux durs de soldats ex-rebelles spécialistes des mutineries et autres rébellions basés au 3ème bataillon d’infanterie de Bouaké. Pour revenir à l’actualité, le gouvernement à travers le ministre chargé de la défense (Mr Alain-Richard Donwahi) doit faire connaître clairement ce soir dans son adresse à la nation la position du gouvernement sur les revendications (à venir) fantaisistes des démobilisés, des dozos, et des autres corps paramilitaires qui pourront aussi être amenés à manifester dans les jours et semaines prochaines pour revendiquer eux aussi le pactole de plusieurs millions FCFA. Le gouvernement doit anticiper sur ces genres de choses et prendre toutes les mesures utiles de fermeté en l’encontre de tous ces zozos et zinzins de démobilisés, dozos, etc. en communiquant largement en avance. Gouverner, c’est aussi anticiper ! Enfin, avec le règlement définitif de cette mutinerie, et pour cause de dommages terribles causés par les soldats mutins aux populations ivoiriennes, à l’économie du pays et à l’image du pays à l’extérieur, le gouvernement doit faire annuler toutes les cérémonies de repentance et de demande de pardon des soldats mutins aux populations ivoiriennes dans toutes les villes du pays. Ce message d’annulation doit surtout s’adresser aux autorités traditionnelles, religieuses (surtout les imams), et à certains politiciens et leaders de la société civile très prompts à parrainer ce genre de comédies et de folklores. Tout le monde doit montrer aux mutins, qu’ils ont poussé trop loin le bouchon et qu’ils sont vomis par la société entière d’Eburnie. Merci.
 
 
Read more
See his contributions Rozelin
 
ex-rebelles: 8400 x 5000 000 f = 42 000 000 000 fcfa. leçon à tirer (mais elle n'est pas à retenir s'il vous plaît), pour se faire entendre, il faut fait crépiter les armes. Sinon , mes fonctionnaires attendront que les poulets aient des dents pour se faire entendre. Franchement...
ex-rebelles: 8400 x 5000 000 f = 42 000 000 000 fcfa. leçon à tirer (mais elle n'est pas à retenir s'il vous plaît), pour se faire entendre, il faut fait crépiter les armes. Sinon , mes fonctionnaires attendront que les poulets aient des dents pour se faire entendre. Franchement celui qui a dit qu'il allait rendre le pays ingouvernable a bien réussi
 
 
Read more
See his contributions Rozelin
 
8400 x 5000 000 f = 42 000 000 000 fcfa. on paie cash ou on débraie. on paie. ça y est. le compte est bon. et tout de suite. en pleine crise financière où l'Etat baisse le budget. où y a pas de craie dans les classes.............. excusez. je passais simplement.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login