Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire : Corridor Abidjan-Ouagadougou, 24 mille camions en circulation appartenant à 3 mille sociétés dont 85% exercent dans l'informel
 

© koaci.com– Mercredi 24 Octobre 2018 –La plus part des camions qui font la navette entre le corridor Abidjan-Ouagadougou appartiennent à des sociétés qui exercent dans l’informel.

Le Délégué général de la Fondation SEFACIl qui travaille dans la logistique portuaire, maritime en collaboration avec la Fondation de France a fait cette révélation à la presse à l’occasion du lancement des activités du Centre régional maritime, portuaire et logistique (CREMPOL).

«24 mille camions font la navette entre le corridor Abidjan-Ouagadougou. Ils appartiennent à 3 mille sociétés Search 3 mille sociétés dont 85% exercent dans l’informel, » a déclaré, Dr Yann Alix, expert international en transport maritime.

Le Délégué général a également avoué que le décret de limitation de l’âge des véhicules importés pris par les autorités ivoiriennes va causer de nombreux préjudices aux transporteurs du Mali et du Burkina Faso.

« 90% des transporteurs maliens et burkinabè ne pourront pas rentrer sur le territoire ivoirien, en cas d’application de ce décret, » a-t-il précisé.

Selon lui, cette situation est due au fait que les camions des pays suscités ne respectent pas la limitation de l’âge de 10 ans comme mentionné dans le décret dont l’application est entrée en vigueur depuis le 1er juillet 2018.

Partenaire de l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM) avec le cabinet Développement africain des transports organisation portuaire ingénierie (DATOPI), la Fondation a contribué à hauteur de 5 mille euros pour le lancement du CREMPOL.

Ce financement a été salué par l’Administrateur en chef des Affaires maritimes et portuaires, Directeur général, le Colonel Karim Coulibaly.

Selon lui, la création de la 5ème entité de l’ARSTM rentre dans la vision de l’institution de promouvoir la recherche et le développement.

Le Colonel a rappelé que le CREMPOL s’attèlera à apporter des solutions pragmatiques aux défis logistiques auxquels sont confrontés les Etats africains, notamment les offres de transport maritime, les passagers portuaires, la gestion des corridors ainsi que les problématiques liées à la pêche, à la sécurité et à la sureté maritime etc.

Pour mener à bien ses activités, le CREMPOL bénéficie de l’accompagnement de deux partenaires qui sont la fondation SEFACIL et le cabinet DATOPI.

La Fondation assurera le financement des premiers projets de recherche tandis que le cabinet DATOPI s’occupera de la coordination des activités.

C’est pourquoi, le DG invite les partenaires ainsi que tous les acteurs du domaine maritime et portuaire à s’approprier le CREMPOL.

Au nom du ministre des transports, son Conseiller technique maritime, le Colonel Kouassi Lucien Marcellin a engagé le DG et les experts de l’équipe de recherche à tout mettre en œuvre pour satisfaire la clientèle, car le succès et la renommée du centre en dépendent.


Wassimagnon
 
 
6198 Visit(s)    3 Comment(s)   Add : 24/10/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions ILLUSIONS PERDUES
 
Ayant 100 Burkinabés "Mossi" à bord/camion... à l'exple de #puce_d'anus. venir être ivoirien nouveau, pr 2020.
 
 
 
See his contributions ILLUSIONS PERDUES
 
Ayant 100 Burkinabés "Mossi" à bord/camion... à l'exple de #puce_d'anus. venir être ivoirien nouveau, pr 2020.
 
 
 
See his contributions FMK
 
L'informel arrange le système politique, ça fait du cash pas déclaré qui circule et qui s'accumulent ensuite dans la poche des politiciens, sinon pourquoi l'économie du pays est à plus de 80% informelle et que depuis ça change pas?
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login