Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire : Département de Niakara, l'orpaillage clandestin prend de l'ampleur dans la Sous-préfecture de Arikokaha
 
© koaci.com - Samedi 10 Novembre 2018 – En dépit de l’interdiction de l’orpaillage clandestin en Côte d’Ivoire, ce fléau prend de l’ampleur dans le département de Niakara, précisément dans la jeune sous-préfecture de Arikokaha.

Une mine d’or dans la sous-préfecture est l’objet de toutes les convoitises.

Située dans le village de Loho, cette mine d’or est exploitée de jour comme de nuit clandestinement.

Selon des informations en notre possession, les principaux exploitants de cette mine d’or officiellement fermée, viennent pour la plus part des pays frontaliers.

Tous les lundis, une main d’œuvre très importante en provenance du Mali ou du Burkina Faso est déversée sur le site.

Des témoins affirment que l’exploitation de la mine d’or de Loho Search Loho se fait avec la complicité des gendarmes de Niakara qui sont sensés dissuader les clandestins.

Les gendarmes de Niakara qui se rendent sur le site au moins une fois par semaine sont informés de cette activité l’orpaillage.

Des clandestins soutiennent que ce sont ces forces de l’ordre qui les informent lorsqu’une descente musclée doit se faire sur le site.

«Nous leur versons de l’argent à chacune de leur visite sur le site. En retour, ils nous informent au quotidien des décisions prises par les autorités nous concernant, » a précisé un clandestin sous le couvert de l’anonymat.

A en croire ce dernier, même quand des agents des forces de l’ordre venus de Bouaké font des descentes sur le site et interpellent certains de leurs camarades, ces derniers sont relâchés moyennant des fortes sommes d’argent.

«Des éléments des forces de l’ordre ont fait une descente musclée sur le site dans le mois d’août. Nous n’avons pas été avertis à temps. Ils ont interpellé 10 de nos amis. Ils ont été relâchés quelques minutes plus tard parce que nous leur avons remis de l’argent,» a ajouté un autre orpailleur.

Ce dernier est convaincu que la mine d’or de Loho Search Loho ne fermera jamais tant que les gendarmes seront les complices des clandestins.

«Nous gagnons notre vie ici. Il y a suffisamment de l’or dans le sous sol. Nous ne comprenons pas pourquoi, on nous interdit l’exploitation de ce site, » s’est-il réjoui.

Malheureusement, ceux qui font fortune sur le site sont pour la plus part des non nationaux.

Les populations des villages environnants sont les plus grands perdants de cet orpaillage clandestin, pour la simple raison qu’elles vivent dans l’insécurité totale, puisque souvent victimes d’attaques de coupeurs de route.

Enfin dans ces villages tout se paie cher désormais à cause de cette activité clandestine, car les jeunes ont investi les mines abandonnant les travaux champêtres.

Wassimagnon
 
 
6943 Visit(s)    5 Comment(s)   Add : 10/11/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions horus
 
Tout est concentré sur abidjan,la côte d ivoire ,c est, l est ,l'ouest, Nord, et sud,.ne demandez pas au président de vous donnez la situation géographique d Arikokaha.notre armée est faite pour aller contre son propre peuple et non nous défendre ou encore defendre nos intérêts.p...
Tout est concentré sur abidjan,la côte d ivoire ,c est, l est ,l'ouest, Nord, et sud,.ne demandez pas au président de vous donnez la situation géographique d Arikokaha.notre armée est faite pour aller contre son propre peuple et non nous défendre ou encore defendre nos intérêts.pardonnez moi si mes verres sont a l'envers.
 
 
Read more
See his contributions aze
 
A qui appartient la terre ?
 
 
 
See his contributions golokpan
 
Le nord a un problème avec les orpailleurs clandestins
 
 
 
See his contributions Deku
 
ça m'enerve même les histoires comme ça là. Je suis sur que les autorités sont complices. Comment une telle situation peut-elle perdurer depuis si longtemps?
 
 
 
See his contributions Deku
 
ça m'enerve même les histoires comme ça là. Je suis sur que les autorités sont complices. Comment une telle situation peut-elle perdurer depuis si longtemps?
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login