Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire : Depuis Gagnoa, l'élu Guikahué échange avec les populations sur l'établissement des extraits de naissance
 
Guikahué député-

© koaci.com – Mardi 19 Février 2019 -Vu les nombreux dysfonctionnements du système et certaines légèretés de parents, notamment, la négligence d’aller déclarer leurs enfants à la naissance, « j’ai fait voter une loi lorsque j’étais ministre de la Santé et des Affaires sociales pour que les parents disposent de trois mois pour déclarer leurs enfants. Malgré cela, les parents traînent encore les pieds et des enfants sont encore sans extraits de naissance ».

Ces propos sont de Maurice Kakou Guikahué, député de Gagnoa Search Gagnoa sous-préfecture, président du groupe parlementaire Pdci-Rda. Il s’adressait, dans le cadre de la tribune « Face au peuple », créée par la Konrad-Adenauer-Stiftung pour permettre à l’élu de rendre compte des activités parlementaires et de son rôle, etc. aux populations. C’était le 18 février à Sakua dans le canton Paccolo, dans le département de Gagnoa.

L’enregistrement des extraits de l’état civil (déclaration de naissance, de mariage et de décès) sont des actes très importants qui permettent d’identifier l’individu afin de permettre à un état de disposer de données statistiques fiables et sécurisées. De nombreuses personnes ont un extrait de naissance Search extrait de naissance mais une fois mortes ne sont pas déclarées. « Tout comme la naissance, allez déclarer les morts », a-t-il conseillé.

Pour résoudre ce dysfonctionnement et bien d’autres qui plombent ce processus et gérer au mieux les données d’état civil, les députés ont, selon lui voté une loi autorisant tous les dispensaires à disposer d’un service d’état civil. « C’est la sage-femme qui sera chargée de transmettre le reçu de naissance de votre enfant au sous-préfet pour éviter aux parents de remettre l’établissement de la pièce à l’enfant », a-t-il indiqué. Il s’agit, précise-t-il de la procédure spéciale de déclaration des naissances que les députés ont votées pour plus d’efficacité dans le traitement des extraits.

Le député de Gagnoa Search Gagnoa sous-préfecture a profité de la tribune pour partager certaines innovations au nombre desquelles tout demandeur d’extrait d’acte de naissance peut, depuis son lieu de résidence transmettre ses références à l’officier d’état civil qui, après l’avoir traité peut le scanner et le transmettre par email au demandeur. « Les enfants nées en Côte d’Ivoire, peu importe la nationalité des parents pourront se faire établir l’acte de naissance dans la sous-préfecture de naissance mais la nationalité du père sera précisée sur le document », ajoute l’orateur qui rassure les personnes vivants à l’étranger qu’ils n’ont plus besoin d’expédier ou se déplacer en Côte d’Ivoire pour déclarer leurs naissances. « L’ambassade à les compétences nécessaires pour le faire maintenant », dit-il.

Aussi, informe-t-il que désormais toutes les personnes ayant utilisé le jugement supplétif ou l’extrait de leur proche et ceux ayant modifié leur âge pour quelque raison que ce soit, peuvent se rendre à la sous-préfecture pour bénéficier d’un extrait authentique, sans courir de risque devant la loi.

Bien avant l’ancien ministre de la Santé, Peter Koch, représentant adjoint de la Konrad-Adenauer-Stiftung s’est réjoui du publique venu nombreux écouter le député. « Je pense que de tels échanges, une telle plateforme, pourrait améliorer la confiance entre vous et l’élu », a-t-il fait remarquer. Ce, afin qu’au sortir de ces échanges, les électeurs trouvent les réponses aux questions qu’ils se posent parce que « Face au peuple » se veut une plateforme d’échanges où l’élu explique à la population sa mission.

Exprimant sa joie de recevoir la délégation, Noel Gnagno, chef du Canton Paccolo a voulu que cette tournée du ministre se perpétue. Car l’activité parlementaire est l’élément essentiel de la vie de la république et il est nécessaire « que nous soyons au fait de cela au jour le jour ».

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
6023 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 19/02/2019
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login