Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire : Destruction des 18 mille tonnes de riz birman, l'entreprise exportatrice assigne l'Etat au tribunal du commerce qui ordonne la suspension de la procédure
 
© koaci.com -- Mercredi 22 Mai 2019 –Rebondissement dans le dossier des 18 milles tonnes Search tonnes de riz Birman du navire Océan Princess qui défraient la chronique en Côte d’Ivoire.

Le ministre de la Communication et des Médias, a annoncé que le bilan partiel de l’opération de destruction des 18 mille Search 18 mille tonnes, démarrée le 16 avril 2019, était de11 293 mille tonnes Search tonnes métriques de riz détruits, soit 62,3% du stock initial, le mercredi 15 mai 2019.

Selon lui, le 9 mai 2019, suite à une assignation de l’Etat de Côte d’Ivoire par la société exportatrice, le tribunal Search tribunal de commerce Search commerce d’Abidjan a ordonné la suspension Search suspension de l’opération de destruction et désigner un nouveau cabinet d’expertise afin de déterminer à nouveau si la cargaison de riz est effectivement impropre à la consommation humaine.

«Compte tenu du caractère sensible de cette affaire, qui fait pesait des menaces graves sur l’ordre public, le conseil a instruit le ministre chargé du Commerce, le ministre de la justice et l’ensemble des ministres concernés à l’effet d’engager une procédure Search procédure d’appel contre cette décision, » a expliqué Sidi Tiémoko Touré.

Il a par ailleurs, le point de convergence dans les différentes procédures c’est la mise sous séquestre du stock.

«La partie ivoirienne en son temps dans sa procédure Search procédure avait mis sous séquestre ce stock de riz et procédait à la destruction au fur et à mesure. Dans la procédure Search procédure de la partie Olam, c’est aussi l’élément commun que nous avons en partage. Ce que nous n’avons pas en partage ce sont les motivations et c’est ce que nous allons attaquer, » a-t-il ajouté.

Sidi Tiémoko Touré rassure le consommateur que ce riz ne se retrouvera pas sur le marché quelle que soit la longueur de la procédure.

«Nous pensons que l’intérêt national aidant, nous allons très vite trouver réponse à ce problème et aller très vite à la destruction du riz restant, » a mentionné le ministre de la Communication, ignorant si la procédure Search procédure d’appel est suspensive.

Rappel des faits.

« Le 11 mars 2019, un navire transportant une cargaison a accosté au port autonome d’Abidjan. Suite aux informations recueillies faisant état de la mauvaise qualité du produit en cale, il a été procédé à la suspension Search suspension de toute procédure Search procédure de dédouanement et à la sécurisation de la cargaison soumise immédiatement au programme de vérification de conformité. De l’expertise et de la contre-expertise de quatre structures nationales et internationales. A savoir SGS, Nval, Lanema Lnsp, Lamicoba du Togo, il est ressorti que le riz Birman mis en cause est corrompu et impropre à la consommation. En conséquence il a été procédé le 30 mars 2019 à la saisi, la mise sous scellé et au déclenchement de processus de destruction de la cargaison conformément à la règlementation en vigueur. »

Wassimagnon
 
 
9376 Visit(s)    5 Comment(s)   Add : 22/05/2019
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Peace101
 
VIGILANCE...VIGILANCE...VIGILANCE...Merci au gouvernement de veiller et continuer de veiller au grain. Pour la gouverne des charognards ignorants bétés et assimilés même aux US , Canada et ailleurs on détruit des stocks de vivre et autres quand cela pose des risques sanitaires p...
VIGILANCE...VIGILANCE...VIGILANCE...Merci au gouvernement de veiller et continuer de veiller au grain. Pour la gouverne des charognards ignorants bétés et assimilés même aux US , Canada et ailleurs on détruit des stocks de vivre et autres quand cela pose des risques sanitaires pour les populations...On avance...
 
 
Read more
See his contributions SRANBLE DEH
 
Rire, "kô" vigilance, vigilance... Mort de rire, le clown, il se croit dans un cirque pour amuser la galérie. Si ton gourvenement était vraiment viligant, ce riz avarié réfusez par plusieurs pays dont la Guinée Conakry, il n'allait pas accepter et décharger ce riz poison ici. Gra...
Rire, "kô" vigilance, vigilance... Mort de rire, le clown, il se croit dans un cirque pour amuser la galérie. Si ton gourvenement était vraiment viligant, ce riz avarié réfusez par plusieurs pays dont la Guinée Conakry, il n'allait pas accepter et décharger ce riz poison ici. Grace à la vigilance et resposabilité de certains présidents d'associations de consommateurs, le papot a été cassé et leur cul déhors. Il était ibligé d'abdiquer , sinon ce riz mortel serait partagez aux militants que vous aviez expressément rendu miserable pour mieux les embonbinés.
 
 
Read more
See his contributions Cerveau
 
On voit bien que vous mentez !
 
 
 
See his contributions Symbioz
 
Ahhh la comédie du rdr...ces gens là vendent tout oohhhhh.. sûrement la stratégie trouvée par ces gens pour vendre le riz... Ko le tribunal de commerce a suspendu... tchrrrrrrrr.. avec tous les magistrats menacés et qui sont aux ordres.. pitiance.. Prenez votre riz et allez le ve...
Ahhh la comédie du rdr...ces gens là vendent tout oohhhhh.. sûrement la stratégie trouvée par ces gens pour vendre le riz...
Ko le tribunal de commerce a suspendu... tchrrrrrrrr.. avec tous les magistrats menacés et qui sont aux ordres.. pitiance..
Prenez votre riz et allez le vendre ça va finir.. tchrrrrrrrr i biê kissè... Riz que tout le monde a refusé partout c'est vous seul qui acceptez de faire rentrer et payez pour le faire détruire.
 
 
Read more
See his contributions CD
 
Un gouvernement vigilant et responsable n'aurait pas accepter le déchargement pour venir gaspiller l'argent du contribuable dans la logistique pour la pseudo destruction et surtout payer des frais de procédure.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login