Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: Duékoué, une parcelle de terrain d'une superficie de 40 hectares sur un patrimoine de 100 hectares appartenant à feu Bah Gaston divise sa famille
 
Photo d'illustration (ph) - 

© koaci.com - Vendredi 17 Août 2018 -Une parcelle de terrain Search parcelle de terrain d’une superficie Search superficie de plus de 40 hectares Search 40 hectares sur un patrimoine Search patrimoine de plus de 100 hectare appartenant à feu Bah Gaston Search feu Bah Gaston à Duekoué oppose ses héritiers.

Sa fille Goé Joséphine, l’actuelle gestionnaire de la parcelle est à couteau tiré avec les autres membres de la famille, précisément les petits fils.

Il s’agit de Bah Vincent et de Djéi Vincent qui affirment que des proches collaborateurs du maire de Duékoué Search Duékoué et du préfet de région manœuvrent aux côtés de leur tante pour leur déposséder, une partie de leur patrimoine Search patrimoine forestier.

Les deux neveux de Goé Joséphine accusent, Tiékoum Isidore, chef de cabinet du maire et Gralion Bedo Paul, agent de préfecture, d’être complices avec leurs supérieurs pour leur spolier la superficie Search superficie de 40 hectares Search 40 hectares au profit de leur tante.

Bah Vincent a donné cette information à KOACI, en fin de semaine dernière à l’occasion d’une rencontre dans la commune de Treichville.

«Lorsque nous avons appris le projet de vente de la parcelle, nous les petits-enfants et la sœur de Goé, tante Téhé Christine, nous nous sommes opposés. Nous avons tenu des réunions de famille Search famille pour dire non. Nous avons dit que la propriété de Bah Gaston était un bien familial qui doit profiter à tous,» a expliqué, Bah Vincent.

Il a précisé que bien qu’étant une héritière de feu Bah Gaston, sa fille Goé Joséphine ne peut pas bénéficier des biens de son défunt père.

Car en pays Wê, c’est le système patriarcal qui est appliqué de peur que l’héritage familial échoit à des enfants qui appartiennent à une autre famille.

« Goé Joséphine est encouragé par ses enfants qui ont une opportunité de devenir propriétaire de cette terre, » s’est il justifié.

Bah Vincent a rappelé que le patrimoine Search patrimoine a été préservé après un procès intenté par les villages voisins contre la famille Search famille à la suite du décès de son grand père.

Il affirme que le procès a été remporté par la famille Search famille grâce à son père, Bah Zou Théodore qui a laissé des documents afférant à la parcelle après son décès.

«Ce sont ces documents, tel que des certificats des plantations qu’il a fait établir, qui ont joué en notre faveur lors du procès. Et pourtant mon père, malgré sa position d’unique intellectuel qui lui permettait de se faire propriétaire des terres de son père, ne l’a jamais fait, parce qu’il s’agit d’un bien familial,» a souligné, Bah Vincent.

« En 2017, nous les petits-fils avons adressé des courriers aux autorités pour faire ‘’opposition à des projets de lotissements et vente de forêt appartenant à feu Bah Gaston’’.

La deuxième opposition est venue de notre grande tante, sœur aînée de Joséphine, qui n’apprécie pas son action. Elle a saisi les autorités en avril 2018, soit près d’un an après nous,» a poursuivi le petit fils Bah.

Il est étonné que ces oppositions ne soient pas pris en compte puisqu’on veut à tout prix spolier la famille Search famille de 40 hectares.

Il soutient que la mairie de Duékoué Search Duékoué a ouvert, le 27 juillet 2018, une enquête de commodo et incommodo sur une durée de 30 jours sur cette parcelle et prétend qu’elle appartient à Goé Joséphine.

Le petit fils estime que ces manœuvres de la préfecture du département de Duekoué et de la mairie contribuent à créer la chienlit dans la famille Search famille et révèle que, la parcelle objet de litige servira à la construction d’une école financée par des chinois.

« C’est une affaire de centaines de millions de FCFA, ils ont promis quelques millions à Goé, c’est pourquoi elle veut leur céder la parcelle, » a-t-il conclu.

Accusé d’être aux côtés de madame Goé pour spolier les petits fils de 40 hectares, le chef de cabinet du maire, Tiékoum Isidore que nous avons joint par téléphone ce jour a affirmé qu’ils font de la délation.

Il a soutenu que leur tante Goé Joséphine a pris ce qui lui revenait de droit, puisqu’elle est l’une des ayant droits de feu Bah Gaston.

Selon lui, elle a agit conformément à la loi ivoirienne qui l’autorise à bénéficier des biens de son défunt père.

« Sur les 100 hectares, Goé Joséphine a pris 40 hectares Search 40 hectares et a donné les 60 autres à sa sœur ainsi qu’aux petits fils, » a conclu, Tiékoum Isidore.

Par ailleurs nos tentatives pour joindre Gralion Bedo Paul sont restées vaines car les petits fils l’accusent également d’avoir pris fait et cause pour leur tante.

Wassimagnon, Abidjan
 
 
23014 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 17/08/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions jordanchoco2020
 
encore un conflit foncier étrange ???? no comment !!!!
 
 
 
See his contributions De lama
 
" nos tentatives pour joindre... sont restées infructueuses " phrase fétiche de journalistes peu professionnels. Rends toi à Duekoue pour interroger tous sachants.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login