Logo Koaci
 
 
 
COTE D'IVOIRE : FETE DE PAQUES: les baoulés à l'honneur !
 
COTE D'IVOIRE - ABIDJAN LE 8 AVRIL 2012 © koaci.com - C'est pratiquement le concept en vogue du week-end. C'est la fête de pâques et tout le monde se réfère aux ''baoulés'' et ce jusqu'à ce que "Paquinou" devienne un véritable slogan marketing.

Ce peuple au centre de la Cote d'Ivoire a introduit cette célébration religieuse; la pâques, dans ses valeurs et d'une manière toute particulière. Si bien qu'aujourd'hui, quand on parle de pâques en Côte d'Ivoire, on pense à Dieu et aux ''baoulés''.

Et c'est en effet ce côté culturel qu' exploite en ce moment les profanes un peu partout dans la capitale économique Abidjan. Personne ne reste indifférent. Tout le monde est touché par la fièvre.

Dans les rues, les femmes se sont vêtues de pagnes traditionnels ''kita'' et une camisole blanche. Quant aux hommes, ils ont été contaminés dans le fond et dans la forme.
Habillés de chemise pagne et de pantalon, ces derniers s'initient dans la consommation de vin palme communément appelé ''bangui blanc''. La musique tradi-moderne les accompagne et c'est carrément le climat baoulé Search baoulé qui règne dans les lieux.

Tandis que chez les modernes, on s'est aussi converti dans le marketing baoulé. Les maquis et les boites de nuit ont multiplié les affiches. Des bandes publicitaires annoncent ci et là des soirées et des concepts traditionnels.

A Abobo, les Disc jockey ''DJ'' se sont départis de leurs animations habituelles. Ces derniers s'en vont même jusqu'à re-mixer des titres d'"N'guess Bon Sens" et "Sidonie la tigresse" (voir video koaci) deux célèbres artistes baoulés.

De même à Yopougon et Marcory des endroits chauds de la capitale, les témoignages décrivent les mêmes scènes villageoises en plein Abidjan.

Enfin, certains commentaires annonceraient aussi un dimanche soir chaud comme il n'avait été et ce, en comparaison à l'année dernière 2011 où les violences avaient pris le devant des choses.

Pour information, notons que "Paquinou" était la période propice au retour au village natal ou familial pour les travailleurs baoulés partis au loin dans d'autres contrées pour travailler dans les plantations de café cacao. La tradition perdure jusqu'à ce jour.

Sur ce l'équipe de KOACI vous souhaite un bon paquinou !

Adriel, KOACI.COM ABIDJAN, copyright © koaci.com
 
 
17650 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 08/04/2012
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login