Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire : Forêt classée du Cavally, 150 délinquants arrêtés condamnés à des peines allant de 2 mois à 6 ans et 4000 hectares de plantations détruits
 
© koaci.com - Jeudi 17 Janvier 2019 -La restitution des résultats de surveillance spatiale de la forêt classée du Cavally Search Cavally du projet Starling exécuté par la SODEFOR dans sa phase pilote actuelle en partenariat avec une ONG internationale suisse, The forest trust, (TFT) et l’appui technique d’Airbus Defence and space (ADS) a eu lieu aujourd’hui à la Primature. 

Le Directeur général de la SODEFOR, le Colonel Mamadou Sangaré a à l’occasion affirmé qu’en 2018, après les premières cartes de référence, 3 patrouilles mixtes ont été réalisées dans la forêt classée du Cavally. 

Selon lui ces patrouilles composées de militaires, de gendarmes et des agents des eaux et forêts ont permis d’arrêter 200 délinquants dont 150 ont été effectivement condamnés à des peines allant de 2 mois à 6 ans.

Le Colonel Sangaré a également révélé que pendant la même période, 4000 hectares Search 4000 hectares de plantations Search plantations ont été détruits Search détruits dans la forêt du Cavally.

«Je voudrais rassuré les uns et les autres pour ce qui concerne la forêt classée du Cavally, contrairement aux opinions diffusées, elle n’est pas menacée aujourd’hui, » a-t-il précisé.

Mamadou Sangaré a indiqué que l’étude réalisée a permis à la SODEFOR d’avoir un état des lieux relativement plus précis de la forêt classée du Cavally.

«Non seulement l’étude nous a permis d’avoir une meilleure connaissance de l’état des lieux, mais elle nous a permis aussi d’améliorer l’orientation de nos actions de suivie et d’orientation de nos actions d’anticipation sur le terrain, » a ajouté le DG. 

Il a annoncé que l’outil Starling sera déployé en 2019 sur la forêt du Cavally Search Cavally pour poursuivre le travail déjà fait.

«Mais, si les moyens le permettent et cet outil est généralisé sur l’ensemble des forêts, le premier avantage s’est d’aider les gestionnaires que nous sommes à une meilleure prise de décision, dans le cadre de l’aménagement et de la gestion des forêts, »a mentionné le Colonel Sangaré.

Le projet permettra d’aider à la sécurisation des forêts, de réaliser un gain de temps, un gain de moyens et un gain d’efficacité.

Le DG a déclaré qu’en plus de l’orientation de patrouille, avec la précision des outils, la SODEFOR peut aujourd’hui affirmer que ce projet constitue un élément qui va l’aider à fixer définitivement ses limites, puisque, tous les changements minimes soient ils seront vite repérés.

«C’est un outil qui nous permet de pouvoir utiliser les drones, amplifier et améliorer. Les drones vont venir en complément des images. Cet outil va permettre l’orientation des patrouilles mais améliorer le suivi de nos activités forestières. Les actions de surveillance menées dans la forêt se font par rapport à ce que nous avons déjà observé. L’essentiel des patrouilles qui se mêlent se sont des patrouilles de consolidation, » a-t-il insisté.

Le Colonel a en définitif donné la priorité de la SODEFOR qui est d’abord les forêts pour lesquelles la galopée est fermée mais le sous bois est défriché pour que dans un premier temps intervenir dans ces forêts, les mettre complètement hors de danger.

Et ensuite, les zones où la galopée est ouverte, on aura suffisamment de temps de pouvoir les traiter.

Le Président du comité national REDD+, Dr Mamadou Fofana a rappelé que selon les statistiques du BNETD, le taux annuel de déforestation sur la période 2000-2015 s’élève à 2,69 %, soit 95 mille hectares par an, un des taux de déforestation les plus élevés d’Afrique, voire du monde.

Il a reconnu que l’outil Starling améliore de la façon la plus efficace les capacités de surveillance des forêts classées pour anticiper et combattre durablement les défrichement sous bois, méthode utilisée actuellement par les paysans clandestins infiltrés dans les forêts classées.

Selon lui, cette méthode combine à la fois, les méthodes de télédétection passives et actives est une fierté pour la Côte d’Ivoire. 

«La Côte d’Ivoire est le premier pays à expérimenter ce dispositif dans la détection précoce de la cacaoculture clandestine, » s’est réjoui, Dr Fofana.


Wassimagnon
Click to enlarge
Côte d'Ivoire : Forêt classée du Cavally, 150 délinquants arrêtés condamnés à des peines allant de 2 mois à 6 ans et 4000 hectares de plantations détruits
 
 
6206 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 17/01/2019
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Oboba
 
A chaque fois qu’il y a un reportage de journaliste le lendemain on a des actions. Pour le vin ( chateau de france) il a fallu le reportage pour changer, pareil pour le cacao. Ouattara ton heure arrive.
 
 
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Ceux qui ont été condamnés doivent être en majorité des Burkinabés....et peut-être quelques uns de mes parents Baoulés qui sont plus que des bulldozers .
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login