Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire : L'Intersyndicale de l'Enseignement Préscolaire et Primaire annonce un arrêt de travail de cinq à compter du 10 décembre prochain
 
© koaci.com– Vendredi 16 Novembre 2018 –  Réunie en Assemblée générale extraordinaire hier à Cocody avec ses syndicats affiliés, l’Intersyndicale de l’Enseignement Préscolaire et Primaire de Côte d’Ivoire (l’ISEPPCI) a décidé au terme de sa rencontre de passer à la vitesse supérieure.

L’ISEPPCI a annoncé qu’elle observera un arrêt de travail de cinq jours, à compter du 10 décembre prochain, parce qu’il a adressé plusieurs courriers aux autorités concernant leur condition de vie, mais qui sont restés sans résultats probants.

En plus de la suppression des cours de mercredi, l’Intersyndicale exigent l’organisation de concours exceptionnels de promotion des emplois des enseignants du préscolaire et du primaire Search primaire des grades C3 au grade A4, la finalisation du profil de carrière avec : l’occupation de l’emploi d’inspecteur pédagogique du préscolaire et du primaire Search primaire et de celui de l’inspecteur à l’extra-scolaire de grade A4 créés depuis 2009, la réforme de l’emploi de conseiller pédagogique du préscolaire et du primaire.

Sans oublier, la création de l’emploi de conseiller de l’administration scolaire de grade A3, la promotion des instituteurs adjoints et des instituteurs ordinaires, la suppression du concours de promotion des instituteurs adjoints et la ré-institution de l’examen de CAP intégration.

Enfin, l’ouverture du concours des IEPP aux instituteurs ayant 10 années d’anciennetés et 7 années d’anciennetés et titulaire d’une licence, la revalorisation de l’indemnité contributive au logement et la promotion des instituteurs.

Face au mutisme du gouvernement, l’intersyndicale de l’Enseignement Préscolaire et Primaire de Côte d’Ivoire a appelé l’ensemble de la corporation à observer cet arrêt de travail de cinq jours qui sera reconductible de façon tacite, prend effet les 10, 11, 12, 13 et 14 décembre inclus.

Cette assemblée générale extraordinaire a réuni les principaux syndicats du milieu de l’éducation préscolaire et scolaire notamment la COLENCI et le MIDD dont leurs responsables estiment que cet arrêt de travail est un avertissement.

En attendant, les leaders syndicaux ont exprimé leur volonté d’engager le dialogue avec le gouvernement pour une amélioration de leurs conditions de vie.

«Nous restons ouverts à toute négociation visant à rechercher les solutions à nos problèmes,» ont-ils conclu.

Wassimagnon
 
 
10998 Visit(s)    6 Comment(s)   Add : 16/11/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions alainrichard2425
 
Concernant le concours des institeurs adjoints je pense que l'Etat doit reexaminer cela et de suspendre purement et simplement ce concours sinon nos petits frères n'apprendrons jamais rien de bon. Des titulaires du bepc qui n'ont même pas le niveau d'un elève de 4ème. Demandez à ...
Concernant le concours des institeurs adjoints je pense que l'Etat doit reexaminer cela et de suspendre purement et simplement ce concours sinon nos petits frères n'apprendrons jamais rien de bon. Des titulaires du bepc qui n'ont même pas le niveau d'un elève de 4ème. Demandez à un professeur de cafop,il vous en dira un peu plus. Dommage mais c'est ça la cote d'ivoire d'aujourd'hui.
 
 
Read more
See his contributions McClain
 
Voilà, qui est claire comme l'eau de roche. Surtout, la suppression de la demi-journée de travail ( cours de mercredi). Cela permettra à l'apprenant de souffler un peu.
 
 
 
See his contributions aajj
 
ayons pitié de l'État notre système éducatif. les maîtres et professeurs n'ont aucune autorité sur les apprenants donc c'est aussi cela...
 
 
 
See his contributions Parks
 
@alainrichard2425 je suis totalement d'accord avec toi. Je pense que c'est la faute au système. Les élèves ne font plus de dictée etc
 
 
 
See his contributions Peace101
 
Et vlan... C’est reparti. Une autre corporation qui veut débrayer et qui brandit un chapelet de revendications. Il ne se passe pas de jour sans que des Ivoiriens ne se plaignent et ne veulent quelque chose. Je tiens à saluer le gouvernement qui malgré toutes ces revendications fa...
Et vlan... C’est reparti. Une autre corporation qui veut débrayer et qui brandit un chapelet de revendications. Il ne se passe pas de jour sans que des Ivoiriens ne se plaignent et ne veulent quelque chose. Je tiens à saluer le gouvernement qui malgré toutes ces revendications fait tant bien que mal des efforts pour satisfaire les uns et les autres. Il faut que les Ivoiriens comprennent on ne peut tout réclamer et tous réclamer en même temps sans qu’il n’y ait des conséquences sur les finances publiques. C’est effarant comme aucune revendication, aucune menace de grève n’était sur la table quand les minables frontistes étaient au pouvoir malgré tous les milliards de l’argent du contribuable qu’ils utilisaient pour acheter des armes.

Soudainement, toutes les corporations du pays revendiquent des dockers au port au professeur d’université qui étaient tous muets pendant la pègre de règne du minable gueulard. Malgré tout cela, le gouvernement travaille et avance pour le bien des Ivoiriens. Malheureusement, les haineux et aigris dans ce pays ne pourront jamais apprécier tous les efforts consentis par le pouvoir seulement parce que cela vient de Ouattara. Le moins que l’on puisse dire est que Ouattara est victime de son succès. Il n’a donc pas le choix que d’assumer. On observe…
 
 
Read more
See his contributions Anticfa
 
Le système présidentiel le gouvernement à un train de vie très élevé .le budget alloué est empoché par le président et les ministres. Ils sont riches et la masse est pauvre car pas de contrôle ceux qui sont de la même famille
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login