Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire : Man, la mairie demande aux 3500 commerçants du grand marché de vider les lieux au plus tard le 3 avril prochain, des magasins fermés
 
Vendredi à la mairie de Man Search Man (ph KOACI)

© koaci.com – Samedi 23 mars 2019 – Il n’y a pas eu marché ce vendredi au grand marché de Man, ville située dans l’ouest de la Côte d’Ivoire.

Plusieurs commerçants de la ville ont fermé leurs magasins pour protester contre un projet innovant du nouveau maire de la ville, qui veut mettre à exécution un vieux projet de ses prédécesseurs, notamment la réhabilitation du marché qui est vieux de 39 ans.

Click to enlarge
Côte d'Ivoire : Man, la mairie demande aux 3500 commerçants du grand marché de vider les lieux au plus tard le 3 avril prochain, des magasins fermés
Selon des témoins sur place qui ont rapporté l’information à KOACI, pour réussir son projet, le maire Aboubakar Fofana a choisi le promoteur Saidi Mohamed, le constructeur du Forum d’Adjamé sans appel d’offres.

Ce dernier lui a proposé la maquette de ce qui sera le marché émergent de Man.

Si le projet est innovant, les commerçants dans leur ensemble décrient déjà le promoteur vue ces litiges avec les commerçants du Forum d’Adjamé.

Ils dénoncent également, les frais qui leur sont imposés pour maintenir leurs activités dans le centre d'affaire en projet.

Nos sources affirment que, les commerçants devront s'acquitter de la somme de 3 millions comme pas de porte pour les magasins situés en bordure de route et 2 millions 500 mille pour les magasins qui font dos à la route ainsi que ceux de l’intérieur.

«Les magasins sont certes à 3 millions mais payable sur 8 mois soit 1 million au premier versement, 750 mille au deuxième et au troisième versement espacé chacun de 03 mois et 500000 FCFA à la remise des clés, » a expliqué le 5ème adjoint au maire.

Bien avant, chaque commerçant doit payer des frais de dossier qui s'élèvent à 100000 FCFA et une fois dans le marché terminé, il paiera un loyer de 40000 mille FCFA ou 35000 FCFA en fonction de sa position dans le marché.

Les commerçants ont reçu l'ordre de quitter le marché au plus tard, le 03 avril prochain et la mairie a signé un accord avec la COOPEC pour permettre aux commerçants qui n’ont pas les moyens de prendre des prêts pour le payement des 03 millions pour un taux de remboursement de 1%.

Cette proposition de la mairie est rejetée par les commerçants qui se disent déjà endettés dans des banques et refusent de s’endetter davantage.

Bamba Seydou, Président des vendeurs de boubou Yacouba de Man Search Man dans le grand marché, tout comme les autres commerçants de la ville, n’apprécient pas les pratiques de la mairie et du promoteur.

Fasse à cette situation, les commerçants ont eu hier une réunion avec le Secrétaire général de la préfecture en vue de tirer les choses au clair.

Cette rencontre s’est tenue à huis clos, comme rapporté à KOACI et les portables des commerçants sont fermés durant cette réunion, sous la menace de confiscation.

Par ailleurs, bien avant la tenue de cette réunion, le 5ème adjoint au maire en charge du commerce avait confié à KOACI que les travaux de construction du nouveau marché dureront 18 mois au maximum.

La majorité des 3500 commerçants installés au grand marché depuis les années 1980, exhortent plus tôt le maire au curage du caniveau situé à proximité du marché.

Parce qu’en cas de forte pluie, faute d’évaluation, les eaux usées inondent le marché.

Ils souhaitent la reconstruction de l'ancien marché incendié il y a 25 ans maintenant au lieu de parler de réhabilitation du grand marché.

Le 5ème adjoint au maire, Lamine Diakité Search Lamine Diakité a annoncé que 03 sites de recasement non encore réhabilités ont été identifiés pour accueillir les commerçants.

Il s’agit de l’espace « caca sport », de Babadjan et de l’ancien site de la BCEAO de Man.

«Pour la réhabilitation de caca sport qui sert depuis toujours de décharge de fortune à la ville de Man, il faut 30 millions de FCFA pour mettre ce site à la disposition des commerçants, » a précisé le 5ème adjoint au maire.

Un opérateur économique s’est proposé de réaliser les travaux à condition que les commerçants qui s’y installeront acceptent de payer les places qu’ils occuperont, une fois les travaux achevés.

Il faut noter par ailleurs que l’ultimatum donné aux commerçants de quitter le grand marché, s’il était respecté interviendrait à quelques jours du mois de Ramadan, période faste pour les commerçants ivoiriens.

Wassimagnon
 
 
5000 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 23/03/2019
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login