Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire : Malgré les rencontres et les différentes déclarations de reprise des cours, la grève maintenue et toujours suivie par des enseignants
 
Devant le Portail fermé du Lycée Jeunes Filles lundi à Bouaké (ph KOACI)

© koaci.com -Lundi 4 Mars 2019 - 10 h GMT, l'heure qui a vu certains établissements scolaires de Bouaké, se vider des quelques élèves présents dans ces lieux, pour la reprise des cours annoncée pour ce Lundi 04 Mars sur toute l'étendue du territoire national.

Cette quasi-reprise à double vitesse, étaient assimilable à une véritable scène, digne d'un film comique. À l'entrée de plusieurs établissements scolaires publics visités dès 07 heures dans la capitale de la paix comme constaté sur place par KOACI, une présence furtive des forces de l'ordre était remarquée, ce qui n'a nullement joué sur la détermination des grévistes, à être présents et se jouer aux badauds dans les écoles.

« Je suis venu me dégourdir les jambes un peu par là. Pour leur histoire de reprise des cours, en tout cas, moi je ne suis pas concerné.» confie à KOACI un professeur du Lycée Moderne Nimbo. Au Centre Technique d'Enseignement Féminin (CTEF), un professeur, à en croire des élèves, aurait expliqué que l'objectif de sa présence ce jour, n'était pas pour faire cour, plutôt encourager ceux-ci, en classe d'examens, à beaucoup étudier et surtout prier pour que le gouvernement trouve une solution définitive à leur grève. Dans un groupe scolaire au quartier Belle ville de Bouaké, le directeur d'un bâtiment nous explique que « la majorité des enseignants de mon école n'est pas présente.»

À sa suite, un instituteur qui, en aparté, nous fait savoir que la présence des directeurs dans l'école, "est le fruit de sévères mise en garde de En Haut".

S'il n'y a carrément pas eu cours au Lycée Moderne Jeunes Filles comme beaucoup d'autres établissements publics visités, les élèves qui s'y sont rendus, ont vite fait de regagner leur domicile, étant donné que certains enseignants présents, y étaient, pas pour enseigner, plutôt comme des spectateurs. Si à Brobo dans le Ahaly, le Lycée Municipal était toujours dans le rythme de la grève dans le calme, des élèves de la localité de Djebonoua par contre, à une vingtaine de kilomètres de Bouaké, du fait de l'absence des enseignants dans leur établissement, ont érigé des barricades sur la voie pendant plusieurs heures pour démontrer leur ras le bol face à la grève des enseignants, qui n'a trop duré.

Dans cette situation de grève à demi-teinte, c'était un bonheur pour des élèves du Collège Moderne Languibonou, situé à une vingtaine de kilomètres sur l'axe Bouaké- Béoumi, de retrouver leurs professeurs. Les cours ont effectivement repris avec beaucoup d'absences au niveau des élèves.

T.K.EmileClick to enlarge
Côte d'Ivoire : Malgré les rencontres et les différentes déclarations de reprise des cours, la grève maintenue et toujours suivie par des enseignants
 
 
16149 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 04/03/2019
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRANBLE DEH
 
Kandia doit démissionner. Cette parvenue pense que musclé ces petits muscles de colibri peut effrayer à cette heure ces ivoiriens qui ont tout vu. Madame ressaisisez vous, vous êtes en Côte d'Ivoire et non à Adoland.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login