Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire : Nouveau préavis de grève des enseignants des universités publiques , le motif
 
Mabri et le document-

Click to enlarge
Côte d'Ivoire : Nouveau préavis de grève des enseignants des universités publiques , le motif
© koaci.com – Lundi 15 Avril 2019 -Les enseignants des universités publiques de côte d’Ivoire se signalent de nouveau.

Ils envisagent d’observer un arrêt de travail de quatre jours à compter du 29 avril prochain.
Selon le secrétaire général de la Coordination Nationale des enseignants et chercheurs (CNEC) contacté ce week-end par KOACI, leur motif est la « revalorisation substantielle de leur indemnité de logement ».

« Pour rappel, le mutisme et le refus de votre prédécesseur à mettre en place un cadre formel de discussion, ont entrainé des arrêts de travail répétés d’environ 45 jours dans institutions universitaires. Aussi, avec vous, après notre rencontre du mois de septembre 2018, toutes les audiences sollicitées par la CNEC Search CNEC sont restées sans suite. Dans l’attente nous vous demandons de prévenir les premiers responsables de nos institution universitaires afin de les rendre au respect du droit de grève Search grève , à commencer par l’application pleine et entière des dispositions du code de travail en matière de négociation préalable ou de concertation conformément à l’article 82.7 dudit code », a –t-il indiqué à l’endroit du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.


Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
12203 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 15/04/2019
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Peace101
 
C'est pas vrai... Encore eux, ces enseignants microbes veulent faire encore du bruit avec tous les millions qu'on leur verse en plus de leur fonds de commerce et des résolutions du séminaire de Bassam, ils continuent de gémir de caprices. Ces individus ne sont pas logiques, ils s...
C'est pas vrai... Encore eux, ces enseignants microbes veulent faire encore du bruit avec tous les millions qu'on leur verse en plus de leur fonds de commerce et des résolutions du séminaire de Bassam, ils continuent de gémir de caprices. Ces individus ne sont pas logiques, ils sont juste des microbes politiciens. Le gouvernement doit utiliser la fermeté également avec eux. Il le faut car après cela, ils trouveront encore des poils a l'œuf. Qu'ils aillent faire un tour dans la sous-région et en Afrique (même dans les pays qui supposément on leur monnaie non-CFA) et ils verront combien leurs collègues gagnent par mois.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login