Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: À N'Zikro, les gendarmes bloquent le corps d'un magistrats, le corps abandonné à la brigade
 
© koaci.com – Vendredi 07 Décembre 2018 - Un fait non moins commun s'est produit dans la journée d'hier dans un village d'Aboisso.

Le corps du magistrat Search magistrat Jean Ehouma Kouao a été abandonné à la gendarmerie d'Aboisso.

Les témoins sur place confient à KOACI que la dépouille mortelle de l'inspecteur des services judiciaires et pénitentiaires a été bloquée par la brigade Search brigade de gendarmerie d'Aboisso aux environs de 15H hier à N'Zikro, un village situé à 30 kilomètres d'Aboisso

Selon nos informations c'est suite à une note produite par le roi du Sanwi, Amon N'douffou interdisant en ces périodes de fête d'igname toute inhumation dans le département que la gendarmerie d'Aboisso a bloqué le convoie funèbre du magistrat Search magistrat à l'entrée de N'Zikro.

Malgré les négociations des collègues du défunt et de ses parents, une issue favorable n'a pas pu être trouvée.

À en croire notre source, les collègues et parents du défunt ont été reçus à la préfecture d'Aboisso par le secrétaire général de préfecture en présence du chef de canton et du commandant de la gendarmerie pour tenter de trouver une suite favorable à cette interdiction du roi.

Pendant plusieurs heures de discussion, les parents et collègues du défunt ont été informés que les enterrements ne sont possible qu'à partir du du samedi 15 décembre prochain.

Une information qui a suscité la colère des parents du défunt

"Si on refuse que nous partions enterrer notre frère, nous allons laisser le corps à la gendarmerie et rentrer en famille. Nous avons informé le préfet de la date de l'inhumation. Mieux madame me sous-préfet de Maféré était avec nous à la levée de corps à Ivosep de Treichville ce jeudi. À la dernière minute ont vient nous dire qu'on ne peut pas passer avec le corps alors que l'inhumation est prévue pour vendredi à Koffikro Affema", explique l'un des parents du défunt.

Nos sources nous informent que le corps du défunt a été abandonné à la gendarmerie d'Aboisso hier.

Jean Chresus
 
 
29709 Visit(s)    3 Comment(s)   Add : 07/12/2018
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Doukas
 
Réaction normale de la famille. Les gens sont trop compliqués dans certaines régions du pays. Interdiction d'enterrer un mort par-ci, amendes à payer par là... prenez la dépouille et faites-en ce que vous voudrez. Si vous pouvez aller le remettre à la morgue à vos frais jusqu'à l...
Réaction normale de la famille. Les gens sont trop compliqués dans certaines régions du pays. Interdiction d'enterrer un mort par-ci, amendes à payer par là... prenez la dépouille et faites-en ce que vous voudrez. Si vous pouvez aller le remettre à la morgue à vos frais jusqu'à la date de votre convenance, il vous est tout aussi loisible de le faire.
 
 
Read more
See his contributions aze
 
Hum, c'est le 15 ? Pfff...affaire de date...même les morts ne sont pas libre...l'homme reste l'homme...
 
 
 
See his contributions baryond
 
Les africains avec leurs croyances?A cause d'ignames ,on ne peut plus enterrer mort?Alors que la région même Aboisso ne produit plus que de façon symbolique lesdites ignames.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login