Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire : Plus de 72 heures après son audition à la préfecture de police, Sidi Touré affirme que le candidat Vremen a été entendu pour «trouble à l'ordre public»
 

© koaci.com - Mercredi 24 Octobre 2018 -Les raisons de l’audition du candidat Search candidat du PDCI à la présidence du Conseil régional du Gontoungo à la Préfecture de police d’Abidjan ont été révélées à la presse à l’issue du conseil des ministres du jour par le porte-parole du gouvernement.

Sidi Tiémoko Touré a affirmé que Serges Vremen Search Vremen Yvon a pris des initiatives qui peuvent «emmener à des troubles à l’ordre publique ».

Le porte-parole du gouvernement estime par conséquent qu’il n’est pas juste de parler d’intimidation du candidat Search candidat qui crie au vol de sa victoire dans le Gontoungo après le scrutin du 13 octobre dernier.

«Nous l’avons dit, ici à ce pupitre. Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité a délivré un message à l’attention de tous les candidats au calme et à l’entente. Même la CEI l’a fait, parce que le dernier recours revient à l’institution qui doit se prononcer sur les résultats définitifs. Il se trouve que certaines personnes prennent des initiatives qui peuvent nous amener à ce que nous appelons troubles à l’ordre public, » a expliqué le ministre de la Communication.

Selon lui, quand vous êtes initiateur d’un certain nombre d’actes qui peuvent créer ce genre de problèmes, déranger les populations dans leur sérénité et leur vie quotidienne, il est bon que vous soyez entendu. «Personne n’est au-dessus de la loi encore plus ceux qui veulent représenter les populations dans ces différentes élections. Il y a des voies de recours. Il faut respecter la procédure pour le recours et attendre, » a-t-il insisté.

Le porte-parole du gouvernement demande aux candidats contestataires de se référer aux tribunaux qui sont suffisamment compétents et légitimes pour se prononcer.

Car pour lui, ils sont au-dessus de tout soupçon de prise de positions et il faut que les populations leur fassent confiance et que les droits de recours soient respectés.

«Ce n’est pas la jungle. Que les uns et les autres respectent les droits de recours, ils verront qu’ils ne seront pas interpelés par rapport aux actes qu’ils auront posés pour perturber l’ordre public, » a conclu M. Touré. 
 
Wassimagnon
 
 
17848 Visit(s)    8 Comment(s)   Add : 24/10/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions CD
 
Comme si nous étions dans un pays normal
 
 
 
See his contributions Oboba
 
Nous sommes sous une didacture, un état policier. La cote d’ivoire est la Corée du nord de l’Afrique.
 
 
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Et pourtant les rebelles et les soi-disant "force Speciale" de DRAMANE Ouattara ont semé le bordel un peu partout dans le pays pour reclamer leurs primes et aucun d'entre eux n'a été entendu par la Police pour trouble á l'ordre publique.
 
 
 
See his contributions Deku
 
Vous ne pouvez pas le condamner sur des présomptions.
 
 
 
See his contributions Deku
 
Mais quel bon recours y'aura-t-il quand la justice est aux ordre?
 
 
 
See his contributions lagoallahdinmin
 
Denander aux ivoiriens sils ont confiance en lwur justice. D abord tous les juges sont du nord en plus lisent tout sauf le droit.Quand tu es en face d une situation il faut laisser sinon zero .il y a des problemes dans ce pays .cache d arme a bouake,mutinerie a bouake ,scandale...
Denander aux ivoiriens sils ont confiance en lwur justice. D abord tous les juges sont du nord en plus lisent tout sauf le droit.Quand tu es en face d une situation il faut laisser sinon zero .il y a des problemes dans ce pays .cache d arme a bouake,mutinerie a bouake ,scandale des vehicules au guichet unique.Jamais Adou richard n a dit un mot comme si cetait normal ces faits cites haut
 
 
Read more
See his contributions Gomez Pereira
 
Personne n'est au dessus de la loi! le pays n'est pas une jungle! mais dès l'avènement d'un coup d'État puis d'une rébellion dont les chefs et certains ex-rebelles mués en mutins voire certains artistes et autres selon leurs differentes actualités n'ont jamais été inquiétés par c...
Personne n'est au dessus de la loi! le pays n'est pas une jungle! mais dès l'avènement d'un coup d'État puis d'une rébellion dont les chefs et certains ex-rebelles mués en mutins voire certains artistes et autres selon leurs differentes actualités n'ont jamais été inquiétés par cette loi, cet pays est devenu une jungle, un no man's land pour celui qui mange à la table du roi ou a fait le roi. Les dirigeants de ce pays sèment juste pour se maintenir au pouvoir, une graine dont les fruits serons très lourds à porter par les générations futures. Plus que jamais les enfants de ce pays sont divisés, le lendemain semble être sans un demain radieux. Souvent quand tu entends les dirigeants des pays africains surtout francophones s'exprimer, tu as l'impression qu'ils parlent qu'aux analphabètes bien vrais que la grande majorité du bétail électoral l'est, ajouté aux cadres vendant leur cervelle et leur dignité pour des billets de banque qui n'emporteront ni dans une natte ni dans un cercueil; pas besoin donc de kamikaze pour tout faire sauter. L'avenir est encore plus apocalyptique quand des jeunes à longueur de journée se muent en avocats défenseurs de personnes qui n'ont rien à foutre qu'ils ne mangent ou pas, ils te connaissent même pas, ne pense qu'à toi pour justifier leur élection. Le problème de l'Afrique c'est surtout l'analphabétisme, le communautarisme la porte du tribalisme et surtout pour les francophones le système éducatif qui ne produit que des assistés déconnectés de leur moi... "malheur à celui qui ne fera pas mieux que son père" dixit Thomas Sankara, que chaque jeune médite cette pensée et se donne des objectifs personnels... le changement de l'Afrique viendra de réussites personnelles et sociales individuelles sans avoir eu à faire du tort à autrui et non de l'ascension au pouvoir d'État d'un individu même si vous parlez la même langue maternelle... anyway...
 
 
Read more
See his contributions Yassouha Sran
 
«Ce n’est pas la jungle. Que les uns et les autres respectent les droits de recours, ils verront qu’ils ne seront pas interpellés par rapport aux actes qu’ils auront posés pour perturber l’ordre public, » a conclu M. Touré. c'est vous (RDR) qui avez transformé la Côte d'Ivoire en...
«Ce n’est pas la jungle. Que les uns et les autres respectent les droits de recours, ils verront qu’ils ne seront pas interpellés par rapport aux actes qu’ils auront posés pour perturber l’ordre public, » a conclu M. Touré.
c'est vous (RDR) qui avez transformé la Côte d'Ivoire en jungle monsieur sidi touré. Mais ne vous inquiétez pas, l'ordre sera mis dans ce pays très bientôt.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login