Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: « Il n'y a plus de mines antipersonnel en Côte d'Ivoire », confirme le ministre de la défense, Alain Richard Donwahi
 
Donwahi

©Koaci.com- Mercredi 05 Avril 2017- La Côte d’Ivoire qui a connu une décennie de crise militaro-politique serait débarrassée de tout type mine antipersonnel.

En effet, l’information a été livrée par le ministre de la Défense, Alain Richard Donwahi, dans le courant de la de la cérémonie officielle en Côte d’Ivoire de la Journée internationale de sensibilisation aux mines et d’assistance aux mines à Abidjan, du 04 Avril 2017.

Avec un bilan « de 1526 mines détruites aussi bien sur site qu’en stockage avec l’aide de l’ONUCI (Opération des Nations-Unies en Côte d’Ivoire) », le ministre de la défense a annoncé en substance qu’aucune mine n’a explosé en Côte d’Ivoire.

Appelé communément ces « sentinelles éternelles » au Cambodge, les mines antipersonnel Search mines antipersonnel fabriquées dans 48 pays dans des formats diversifiés de 250 types, sont de petites bombes à gros impacts enfouies dans le sol et qui explosent au moindre contact à la marche ou avec un engin roulant.

« Ces sentinelles éternelles » tuent et blessent des personnes pendant et après les crises militaires dans les pays du monde et particulièrement ceux en développement.

La Côte d’Ivoire qui a ratifié la Convention d’Ottawa sur l’interdiction de l’emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel Search mines antipersonnel depuis le 30 juin 2000, s’était lancée progressivement, comme en 2012 avec la destruction de mines à Lomo Nord (dans la sous-préfecture de Toumodi au centre du pays), dans la destruction de mines antipersonnel, avec l’aide des troupes de l’ONUCI.

Depuis le départ des troupes onusiennes de la Côte d’Ivoire, la charge est laissée à « la Commission Nationale de Lutte Contre la Prolifération et la Circulation Illicite des Armes Légères et de Petit Calibre », a signifié le ministre de la défense ivoirien.

Avec un taux mondial de 25.000 personnes blessées par semaine dont des enfants selon l’Agence Canadienne de Développement Internationale (ACDI), le secrétaire général du Conseil national de Sécurité, Fidèle Sarassoro, et le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU, Babacar Cissé, présent à cette cérémonie ont appelé au renforcement de la lutte pour l’éradication de ces engins dans le monde.

Casimir Boh, Abidjan
 
 
12688 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 05/04/2017
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login