Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: Le Procureur général annonce la reprise des jugements et l'apurement des dossiers de la crise post-électorale à la prochaine session de la Cour d'assises d'Abidjan
 
Seka Seka et Dogbo Blé en 2017 à Abidjan

© koaci.com- Mercredi 9 Mai 2018 - En réaction à la lettre ouverte des organisations des défenses des droits de l’Homme au Président ivoirien dénonçant la lenteur des procédures judiciaires, dans un communiqué en notre possession, le Parquet général près la Cour d’appel d’Abidjan fait le point relatif aux procédures judiciaires de la crise post-électorale.

Dans ce document signé du Procureur général, Lebry Marie Léonard, il est mentionné que, «de 2012 à 2018, la Cour d’Appel d’Abidjan a organisé cinq (5) sessions de Cour d’assises, pendant lesquelles trente (30) procès concernant cent quatre-vingt-deux (182) accusés ont été tenus. »

L'appli KOACI Android avec les notifications pays par pays en temps réel (cliquez ici pour installer) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)

Et «cent quarante-neuf (149) accusés ont été condamnés à des peines allant de cinq (5) ans de prison à l’emprisonnement à vie, pour des infractions ayant porté atteinte, aussi bien à la vie et à l’intégrité physique des victimes, qu’à leurs biens, ainsi qu’à l’ordre public.

Trente-trois (33) personnes ont été acquittées et les victimes de ces infractions, présentes aux procès, ont pu se constituer partie civile et ont obtenu réparation des dommages qui leur ont été causés.

Selon le Procureur général, à ce jour, « les quelques procédures de la crise postélectorale, encore pendantes devant les juges d’instruction de la Cellule Spéciale d’Enquête et d’Instruction, sont sur le point d’être achevées, pour être passées en jugement, le cas échéant, à la prochaine session de la Cour d’assises d’Abidjan, prévue pour être organisée avant la fin de l’année judiciaire et qui permettra d’apurer définitivement le passif des dossiers dits de la crise postélectorale. »

Lebry Marie Léonard rappelle dans ce communiqué que « depuis la fin de la crise postélectorale, la justice ivoirienne s’est employée à poursuivre les auteurs des infractions commises durant cette période »

«Ce travail préalable et obligatoire d’instruction en matière criminelle a abouti au renvoi de plusieurs inculpés devant les juridictions de jugement, pour l’examen des charges retenues contre eux, » a-t-il précisé.

Wassimagnon, Abidjan
 
 
16905 Visit(s)    7 Comment(s)   Add : 09/05/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Rolandk
 
Quand votre tour va arriver, on espère que vous allez faire face à cette même juste au lieu de sauter les clotures!? Dans quelques mois, votre regime prend fin. Dansez seulement, nous on attend.
 
 
 
See his contributions Rozelin
 
Merci pour votre détermination a poursuivre les présumés auteurs de crimes. Mais pourquoi regardez-vous dans un seul camp? Vous étiez bel et bien en Côte d'Ivoire et vous savez en votre conscience que le rebelles qui ont soutenu le camp de l'adversaire de Laurent Gbagbo ont commi...
Merci pour votre détermination a poursuivre les présumés auteurs de crimes. Mais pourquoi regardez-vous dans un seul camp? Vous étiez bel et bien en Côte d'Ivoire et vous savez en votre conscience que le rebelles qui ont soutenu le camp de l'adversaire de Laurent Gbagbo ont commis les pires exactions. Ou bien, pour vous se sont des mouches qu'ils ont tué à Duékoué, Anokoua-Kouté, etc? Rendez une justice juste pour réconcilier véritablement les Ivoiriens. Fuyez la justice unijambiste des vainqueurs. Parce que la roue de l'histoire tourne. Elle pourrait vous rattraper. Vous n'avez pas besoin d'un siècle pour savoir les auteurs des crimes du camp de l'actuel PR. SVP, rendez justice parce que nos cœurs saignent devant l'injustice flagrante.
 
 
Read more
See his contributions Oboba
 
Voila ce qu’on appel prisionnier politique monsieur Ouattara.
 
 
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Lebry Marie Leonard ne confirme pas si tous ces détenus sont des braqueurs ou ont cassé des banques (d'apres Dramane Ouattara)
 
 
 
See his contributions kliner
 
justice aux ordres de Ouattara. À peine son discours de 1er mai achevé que tu va reprendre les jugement. Ouattara te la ordonné alors execute très cher procureur.
 
 
 
See his contributions M2K
 
On saute cloture quand on a des assassins aux trousses.Eux ,au moins , ont la chance d'être jugés.
 
 
 
See his contributions Igwe Ikemefuna
 
La seule issue,c'est la pedagogie que l'opposition doit entreprendre pour l'enrôlement en masse de tous sur les listes electorales dans les bastions et s'assurer de la participation effective aux élections de 2020.Face au parti unifié qui ne marche il doit avoir une alliance nou...
La seule issue,c'est la pedagogie que l'opposition doit entreprendre pour l'enrôlement en masse de tous sur les listes electorales dans les bastions et s'assurer de la participation effective aux élections de 2020.Face au parti unifié qui ne marche il doit avoir une alliance nouvelle même momentanée pour chasser le rdr seul parti au pouvoir en 2020 pour mettre fin à cette parodie de justice et selective où tous les prevenus sont du fpi et prennent 20 ans de prison.
 
 
Read more
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login