Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: Recolonisation des sites déguerpis, Ouloto accuse les maires de saboter son travail
 
Anne Désirée Ouloto vendredi à Abidjan

© koaci.com – Vendredi 1er Juin 2018 - La plus part des sites occupés par les opérateurs économiques déguerpis dans les communes d’Abidjan sont recolonisés soit par les anciens occupants ou par de nouvelles personnes.


La ministre de la Salubrité de l’environnement et du développement durable, Anne Désirée Ouloto Search Anne Désirée Ouloto pointe du doigt, les maires qui favorisent le retour de ces opérateurs économiques déguerpis.

Car selon elle, quand ces populations se réinstaller, elles paient à la mairie la taxe relative à l’Occupation du domaine public (ODP).

«Il y a recolonisation parce qu’ils se sentent protégés. Ils sont installés par ceux qui signent les ODP, » a déclaré aujourd’hui, la ministre Anne Désirée Ouloto Search Anne Désirée Ouloto à l’occasion d’une rencontre avec la presse pour l’informer des activités de la Quinzaine nationale de l’environnement 2018 organisée par son département.

Même si elle avoue que les maires sabotent son travail, elle demande à la population de prendre ses responsabilités.

La ministre de la Salubrité s’est également prononcée sur le phénomène des sachets plastiques qui pullulent dans la quasi-totalité des grande villes ivoiriennes malgré leur interdiction par les autorités.

Selon la ministre, compte tenu des contraintes sociale, économique, ses actions sont souvent limitées.

Elle a dénoncé l’existence de réseaux de circulation et de fabrication des déchets plastiques en se réjouissant néanmoins des acquis, notamment, l’existence de la décision, le début de la mise en œuvre du mécanisme.

La ministre a précisé qu’elle sera à l’aise lorsque le code de la salubrité sera renforcé et a soutenu que ces difficultés ne sont pas insurmontables.

«Les responsabilités seront situées à partir du code de la salubrité, a insisté Maman Bulldozer invitant les ménages à intégrer les poubelles dans leurs habitudes. »

En attendant le renforcement du code de la salubrité, elle a annoncé que la répression a déjà démarré avec l’arrestation et la condamnation de certaines personnes.

Pour sensibiliser davantage les gouvernements, les populations et toutes les parties prenantes sur les risques environnementaux, afin de susciter des actions correctives en faveur de l’environnement et du bien-être des populations, la Communauté internationale célèbre chaque année, trois importantes journées en faveur de l’environnement.

Il s’agit de la Journée mondiale de l’environnement (JME) qui aura lieu, le 05 juin, de la Journée mondiale des océans (JMO) prévue le 08 juin, et de la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sècheresse (JMLDS) annoncée pour le 17 juin.

D’où l’organisation de la Quinzaine Nationale de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable en Côte d’Ivoire, comme mentionné par Anne Désirée Ouloto.

Cette Quinzaine, est une opportunité pour le ministère de la Salubrité de mobiliser tout le corps social, autour de la protection de l’environnement et de l’amélioration de la qualité du cadre de vie.

Le thème central retenu pour l’édition 2018 de la Quinzaine est « La Côte d’Ivoire, terre promise, sans sachets plastiques, sans pollution ».

A côté de ce thème général, 3 thèmes spécifiques sont également retenus.

Celui de la JME est intitulé « Combattre la pollution plastique » avec pour slogan national : « Une Côte d’Ivoire sans sachets plastiques, c’est possible ».

La JMO a pour thème «Rendons propre notre Océan » et slogan « Un littoral attrayant pour la promotion de l’économie symbiotique en Côte d’Ivoire ».

La JMLDS, quant à elle, porte sur le thème « La terre a une vraie valeur. Investissez-y », avec pour slogan « Les consommateurs qui investissent intelligemment dans les terres ».

Toutes les activités qui se dérouleront autour de ces thèmes ont pour objectif commun d’attirer l’attention de tout citoyen sur sa responsabilité à protéger son capital naturel et son cadre de vie contre toutes les formes de dégradation.

L’édition 2018 sera organisée avec le concours de ministères techniques, Intérieur, Eaux et forêts, Santé, Enseignement Supérieur et Recherche Scientifique.

Les collectivités territoriales, les ONGs et organisations de la société civile, le secteur privé, ainsi que les partenaires techniques et financiers de la Côte d’Ivoire, l’ONU-Environnement, BAD, Banque mondiale, PNUD prennent part à l’organisation.

Wassimagnon, Abidjan
 
 
13296 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 01/06/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions AZANUPF
 
ce qui me surprend chez nos autorités c'est quand ils sont surpris par leur inactivités. qu'est ce que tu attendait maman bulldozer après avoir cassé tous sans suivis? UNE RECOLONISATION. a tu informer les maires avant de casser? A tu pensé au différentes famille avant de casser?...
ce qui me surprend chez nos autorités c'est quand ils sont surpris par leur inactivités. qu'est ce que tu attendait maman bulldozer après avoir cassé tous sans suivis? UNE RECOLONISATION. a tu informer les maires avant de casser? A tu pensé au différentes famille avant de casser? T'ai tu poser la question ils deviennent quoi? Madame la nature à horreur du vide.
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
@Srika a toujours dit et répéter que la "forte poitrine" et le physique impressionnant du ministre "des poubelles+ordures) ne suffisent pas.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login