Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire : Régionales 2018 dans le Cavally, des partisans d'un candidat violentés, ses affiches déchirées à Guiglo
 
Vue des violences à Guiglo

©koaci.com - Jeudi 4 octobre 2018 - Les élections couplées municipales et régionales suscitent beaucoup de crainte. Dans certaines localités, des craintes des regains de violences sont justifiées.

Dans le Cavally, l'ex directeur général de l'Ageroute, Désiré Gnonkonté, débarqué de sa fonction de DG pour s'être présenté en indépendant, affronte la ministre, candidate du rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP unifié), Anne Désiré Ouloto.

Click to enlarge
Côte d'Ivoire : Régionales 2018 dans le Cavally, des partisans d'un candidat violentés, ses affiches déchirées à Guiglo
Dans la journée d'hier mercredi 3 octobre 2018, des membres de la cellule de communication de Désiré Gnonkonté, candidat indépendant aux élections régionales du 13 octobre, ont été violemment agressés au niveau du feu tricolore situé au carrefour de l'espace orange et devant le commissariat.

Les affiches et posters du candidat ont été arrachées des panneaux et déchirées. Des partisans de Désiré Gnonkonté Search Désiré Gnonkonté ont été tabassés.

Selon nos informations, Désiré Gnonkonté Search Désiré Gnonkonté qui a accusé un retard dans le lancement de sa campagne du fait qu'il était aux obsèques du général Édouard Kassaraté Search Édouard Kassaraté avait réservé des panneaux pour l'affichage de ses posters

Nos sources sur place affirment que l'actuel maire de Guiglo, Ben Baillet, candidat du RHDP Search RHDP à sa propre succession, a utilisé les panneaux déjà réservés par le ministre.

"Lorsque les agents de communication du ministre sont arrivé sur le terrain hier mercredi, ils ont commencé à coller les posters du ministre sur les panneaux qui leur étaient indiqués sur le bordereau. Les posters du maire s'y trouvaient déjà. Donc les agents du ministre ont collé simplement les affiches de Gnonkonté sur les affiches du maire Baillet Ben

C'est ainsi qu'interpelés, les hommes du maire se sont mis à déchirer toutes les affiches existantes du ministre Gnonkonté dans toute la ville. Ils ont aussi tabassé les membres de la cellule de communication du ministre", témoigne Valentin Koua témoin des faits.

Joint, le président de l'Union nationale de la jeunesse du Guemon Search Guemon et Cavally Search Cavally (unaj-GC), Erick Doffo Nomasso Search Erick Doffo Nomasso s'indigne du comportement de certains candidats et de leurs partisans.

"Mais il y a encore des partisans de certains candidats qui n'ont pas encore compris que la victoire s'arrache dans les urnes et non en détruisant les visibilités de l'adversaire.Nous condamnons cet acte de barbarie visant à entacher le scrutin du 13 octobre 2018 dans notre région.
Après les élections, tous ces candidats qu'ils soient élus ou pas, on ne les verra plus. J'ai décidé d'aller le weekend prochain avec mon équipe prôner le code de bonne conduite pour ces élections locales aux candidats du Guemon Search Guemon et du Cavally Search Cavally et aussi parler à la jeunesse wê. Ces élections ne doivent pas être une source de discorde. Nous somme tous wê et frère et c'est notre région qui gagne", a déclaré le président de l'Unaj-GC.

 
 
Jean Chrésus, Abidjan
 
 
12184 Visit(s)    4 Comment(s)   Add : 04/10/2018
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions OULAI DE BEOUE zea
 
Cette élection nous réserve de Gros surprise, car le Rdr veut a tout coup imposé un candidat impopulaire a la population. La violence de cette élection risque d'ébranler ce pouvoir. Pour le moment on minimise l'ampleur...
 
 
 
See his contributions dramani
 
je parie qu'un @mouton ou rien et cancre notoire, viendra encore nous dire que cette "barbarie" de ses acolytes pour juste des élections locales et régionales, est l'expression de la démocratie et le fait des autres. Cette capacité inouïe à attribuer sa sauvagerie ou ses idioties...
je parie qu'un @mouton ou rien et cancre notoire, viendra encore nous dire que cette "barbarie" de ses acolytes pour juste des élections locales et régionales, est l'expression de la démocratie et le fait des autres. Cette capacité inouïe à attribuer sa sauvagerie ou ses idioties aux autres, est l'expression même de l'irresponsabilité et de l'incapacité de ce clown, à "observer" la nature animale du rdr et de son sanguinaire de sindou. La peur sans doute d'ouvrir ses yeux sur cette laideur qui caractérise l'immonde case verte. Dire que ce cancre se définit comme un "observateur" de la vie politique ivoirienne.
 
 
Read more
See his contributions Careca
 
Sachez vous envoyer. Ne tuez pas quelqu'un et ne vous faites pas tuer.
 
 
 
See his contributions aze
 
La victime a une tête frappée...c'est triste.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login