Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: Scandale Agrobusiness, noyé par les chiffres, le gouvernement reporte le paiement
 
des produits vivriers (ph) 

© Koaci.com –Jeudi 02 Mars 2017 – Les derniers rebondissements dans l'affaire d'agrobusiness augurent certaines complications dans le remboursement entrepris par le gouvernement Search gouvernement manu militari.

Fixé pour le 28 février, le remboursement des souscripteurs n'a pas eu lieu et c'est la date du 15 mars 2017 qui maintenant annoncée par le gouvernement Search gouvernement comme constaté par Koaci.com dans un communiqué du ministère de l'économie et des finances.

Les causes du report avancées par les autorités en charge de la gestion de ce dossier brulant sont entre autres, la sous estimation du nombre de contrats à rembourser et le non recensement de plusieurs autres sociétés d'agribusiness.

Le Gap devient dès lors considérable et les données de départ ne peuvent pas servir de base à un remboursement équitable des souscripteurs.

Au lieu de 36699 adhérents à rembourser, ce sont désormais pour l'heure 65206 contrats à liquider.

Une affaire compliquée

L'initiative du remboursement entamée par le gouvernement Search gouvernement s'effectue sous le supplice d'un grand nombre de souscripteurs qui jusque-là tiennent à leur RSI (Revenus sur Investissements) et soutiennent "preuve" à l'appui la crédibilité que l'Etat lui même a donné à cette activité d'agrobusiness.

Dialogue de sourds

Le gouvernement Search gouvernement s'est résolument engagé à mettre fin à l'agrobusiness. Une activité économique qui est récemment devenue non fiable; pouvant même fragilisée le tissu économique après plusieurs années d'exercice légal dénoncent les autorités.
Par ailleurs l'obtention du remboursement intégral du capital investi n'est jusque là pas totalement garanti pas l'Etat.

Désemparés, plusieurs souscripteurs ayant pris des prêts pour faire rapidement profit dans l'agribusiness s'en remettent au Tout puissant et annoncent des rassemblements de prières.

Saxum, Abidjan

 
 
20539 Visit(s)    5 Comment(s)   Add : 02/03/2017
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions kabato
 
Et pourtant nous avons bien prévenu. Je crois qu'il faut dire au chef de l'Etat la réalité sur le terrain. Il serait à mon sens judicieux de laisser les promoteurs de ces soient disant société agricoles elles-mêmes liquider le droit de leur souscripteurs. Cette situation sera t...
Et pourtant nous avons bien prévenu. Je crois qu'il faut dire au chef de l'Etat la réalité sur le terrain. Il serait à mon sens judicieux de laisser les promoteurs de ces soient disant société agricoles elles-mêmes liquider le droit de leur souscripteurs. Cette situation sera très complexe je présume. Vivra verra !!!!
 
 
Read more
See his contributions XIX
 
Aucun de ses 65206 contractants ne s'est plaint. C'est vous mêmes qui guidés par la mechanceté gratuite et d'autres raisons obscures dans un pays qui se dit liberal, avez choisi de detruire ces entreprises et rembourser les contractants. Arretez donc les jeremiades et payez ce q...
Aucun de ses 65206 contractants ne s'est plaint. C'est vous mêmes qui guidés par la mechanceté gratuite et d'autres raisons obscures dans un pays qui se dit liberal, avez choisi de detruire ces entreprises et rembourser les contractants. Arretez donc les jeremiades et payez ce qui leur est du.
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
Les ivoiriens aiment tellement faire des prieres , comme si "Dieu" les regarde. "Dieu" ne sait meme pas qu'un pays s'appelle Cote d'Ivoire.... @Srika ne cesse pas de dire que nos pouvoirs(de Gbagbo á Ouattara) sont impliqués dans cette magouille de placement d'argent.
 
 
 
See his contributions mariagoretti
 
En vérité, selon le Ministère de l’Economie et des Finances, les entreprises d’agrobusiness ne pouvaient pas payer pendant longtemps leurs souscripteurs à des taux exorbitants de plus de 200%.
 
 
 
See his contributions anicetkrouman
 
Etant donné que le volume des contrats reçus et de l’importance cruciale de disposer de listes fiables, le Comité de Veille a proposé au Gouvernement la date du 15 mars 2017 pour procéder au remboursement du capital initial investi par chaque souscripteur selon les ressources dis...
Etant donné que le volume des contrats reçus et de l’importance cruciale de disposer de listes fiables, le Comité de Veille a proposé au Gouvernement la date du 15 mars 2017 pour procéder au remboursement du capital initial investi par chaque souscripteur selon les ressources disponibles sur les comptes bancaires des sociétés d’agrobusiness.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login