Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: Sécurisation de l'ouest, le grand commandement annonce l'augmentation de son effectif de 700 à 1000 hommes
 
Le général Sekou Touré Search Sekou Touré à Guiglo Search Guiglo (Ph)-

© koaci.com- Jeudi 16 Novembre 2017 -Le grand commandement de l’armée ivoirienne s’est rendu mardi dans l’ouest du pays en proie à des confits intercommunautaires depuis ces dernières semaines.

Il s’agit pour le chef d’Etat-major le général Sekou Touré, le commandant supérieure de la gendarmerie nationale, le général Nicolas Kouassi Kouakou, et du directeur général de police nationale, le commissaire divisionnaire Youssouf Kouyaté de venir voir la situation de près et le comportement de leurs hommes déployés sur le terrain.

Faisant le point à la presse, le chef d’Etat-major s’est félicité du comportement de ses hommes avant d’annoncer de nouvelles dispositions sécuritaires.

« Depuis les derniers enveniment qui se sont déroulés à Guiglo Search Guiglo et dans ses environnants nouas avons déployé des forces, de police, de gendarmerie et de l’armée. Je voudrais saisir cette opportunité pour féliciter nos hommes pour les résultats obtenus sur le terrain, parce qu’il faut le reconnaitre qu’aujourd’hui, il y a une certaine accalmie sur le terrain. Il est de nos devoirs de continuer à faire en sorte que le problème soit définitivement réglé », a déclaré Sekou Touré Search Sekou Touré avant d’annoncer les nouvelles dispositions sécuritaires. « Nous allons dans les prochains jours augmenter notre effectif. Nous allons passer de 700 à 1000 policiers, gendarmes et e militaires. »

A l’endroit de la population, le chef d’Etat-major demande à cette dernière d’accepter de vivre ensemble. « Nous sommes condamnés à vivre ensemble et notre mission est d’assurer la sécurité de tout le monde », a-t-il rappelé.

Des rencontres sont également prévues entre le grand commandement de l’armée et les différentes communautés à Guiglo Search Guiglo et Bloléquin.

Pour rappel, un conflit intercommunautaire oppose depuis des semaines Baoulé et Wê ou Guéré dans la forêt classée de Goin Débé.

L’on déplore à ce jour près d’une dizaine de morts, des disparus, déplacés, blessés et de de nombreux dégâts matériels. Ce conflit semble se propager à d’autres régions de l’ouest comme ce fut le cas le week-end dernier à Bangolo, où là aussi on a déploré un mort et des campements incendiés.

Donatien Kautcha, Abidjan
Contacter Koaci au +225 08 85 52 93 ou contact@koaci.com
 
 
9790 Visit(s)    4 Comment(s)   Add : 16/11/2017
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Sékou Toure ne mérite pas la place de CEMA...
 
 
 
See his contributions fa fro de retour
 
Srika blah ,va libérer dogbo blé l assassin de guey pour être CEMA.idio .vous avez tout fait pour mélanger le pays ,on vous a capture foutu en tôle .vous avez commence avec cette histoire de foret classe pour chasser nos frères baoulé .ok on verra
 
 
 
See his contributions McClain
 
Vraiment. Il faut réconcilier les Ivoiriens.
 
 
 
See his contributions Ubiquismus
 
Je cite :"A l’endroit de la population, le chef d’Etat-major demande à cette dernière d’accepter de vivre ensemble. « Nous sommes condamnés à vivre ensemble et notre mission est d’assurer la sécurité de tout le monde », a-t-il rappelé".-Ah bon !!-Le "vivre ensemble" a toujours ét...
Je cite :
"A l’endroit de la population, le chef d’Etat-major demande à cette dernière d’accepter de vivre ensemble. « Nous sommes condamnés à vivre ensemble et notre mission est d’assurer la sécurité de tout le monde », a-t-il rappelé".


-Ah bon !!
-Le "vivre ensemble" a toujours été le cadet des soucis de cette dictature...
-Je croyais que l'armée "hétéroclite et ethnicisée" des "frères Cissé" avait pour unique mission de génocider les populations autochtones de l' ouest afin de les remplacer par celles que nous connaissons tous.
-La complicité évidente entre la communauté dite internationale et la dictature de Ouattara sur les violations des droits de l'homme à l'ouest montre que les FRCI sont une insécurité pour les Wês et une sécurité pour leurs adversaires...
-Dites nous que vous allez à l'ouest pour achever le "travail" commencé à Duékoué, Nahibli, etc.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login