Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire : Taekwondo, Des clubs accusent Me Bamba Cheick Daniel et exigent sa démission
 

© koaci.com - Jeudi 7 Février 2019 -Le bras de fer qui oppose l'actuel comité directeur de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo(FIT) et des clubs depuis quelques années se poursuit.

 Ces clubs en dissidence, réunis au sein du Collectif des Clubs et Maîtres de Salles de Taekwondo continuent de formuler des plaintes sur la gestion de Maître Bamba Cheick Daniel, poursuivi pour dénonciation calomnieuse et destruction de biens publics

.Les Clubs et maîtres de salles reprochent à l'ancien ministre de « ruser avec tout le monde et de manœuvrer pour se maintenir à la tête de la FIT Rechercher FIT ». Ils exigent son départ de la tête de la fédération. Dans cette lancée, ces derniers ont eu vendredi 25 janvier dernier, une rencontre avec le conseiller technique du ministre et la directrice des sports de haut niveau. Maître Soumahoro, président du collectif en compagnie de Me Abel et Me Pamphilé n'est pas passé par quatre chemins pour étaler toutes les vicissitudes auxquels font face les adeptes ivoiriens du Do sous la gestion de leurs dirigeants actuels .A ces représentants des présidents de clubs avec lesquels il a des échanges ouverts, M.Gbê ,conseiller du Ministre Danho Paulin Rechercher Danho Paulin a rassuré qu'un comité de suivi sera mis en place dans les semaines à venir .Ce, en vue de faire respecter les textes en vigueur de de cette discipline sportive. Les membres du collectif, dont les clubs, jusque-là interdits de participation à toute compétition, ont saisi l'occasion pour faire des révélations sur la phase de passage de grade au Taekwondo. « Pour que les grades soient validés, il aurait fallu préalablement que les résultats du test soient reportés dans les documents officiels de la fédération. Malheureusement à ce jour, aucune validation de grades passés sous le comité ad-hoc n'est mentionnée dans les passeports. », a dénoncé Me Soumahoro, président du Collectif. 

Au regard du non-respect de ces critères, lui et ses compagnons estiment que le passage de grades organisé le 05 janvier dernier à Bouaké par la FIT Rechercher FIT est ''de nul effet'' et achève de confirmer la violation des textes par l'équipe dirigeante de la FIT. 

C'est pourquoi, ils ont exigé à nouveau la démission de Me Bamba Cheick Daniel, qu'ils qualifient de « président non statutaire ». Enfin, les maîtres de salles et patrons de clubs disent craindre que l'ancien ministre de l'intérieur ne tripatouille pour briguer un autre mandat.

Maitre Bamba Cheick Daniel fait l'objet , depuis peu de poursuites judiciaires .La date du procès pour sa comparution, initialement prévue le 01 février dernier, a été prorogée pour le 01 Mars prochain.

KOUAME
 
 
8657 Visite(s)    1 Commentaire(s)   Ajouter le : 07/02/2019
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires
Pour commenter ce contenu veuillez vous connecter
 
Voir ses contributions tttt
 
Je me demande bien s'il sait lancer coup de poing même.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Restez connecté via notre newsletter
 
S’abonner
Se désabonner
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connexion    |
      | Inscrivez vous !
 
 
 
Deja inscrit !
Se connecter