Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
COTE D'IVOIRE : Un tournoi de maracana finit dans une bagarre entre FRCI !
 
COTE D'IVOIRE - ABIDJAN LE 14 AOUT 2012 © koaci.com - Les gladiateurs se sont mêlés au football. Si bien que ce dimanche 12 août à Abobo pk18 on pouvait assister à du ''shaolin soccer'' sur le terrain.

Et les supporters qui étaient majoritairement des forces républicaines de cote d'ivoire (FRCI) ont confondu leurs émotions à leurs attitudes de forbans et de guerriers. Occasionnant ainsi une rixe entre les deux camps sur le terrain de foot.

Voici en effet les séquelles d'une armée qui se sent pratiquement concernés par tout.

Ainsi se faisant ce dimanche 12 août à Abobo, c'est sous une animation frénétique de supporters surchauffés qu'un match de maracana devait se tenir.
Vers 14heures, des ribambelles de personnes avaient déjà formé plusieurs clans autour du terrain sablonneux.

Et selon les rapports, c'est dans cette folle ambiance que les joueurs faisaient leur entrée pour la première partie du match qui était pour l'occasion un derby. L'atmosphère était à son comble, les cris et les hurlements exaltaient les passions.

Mais c'est au premier véritable coup de sifflet de l'arbitre que tout allait dégénérer sur le terrain. Le sifflet de l'arbitre indique un pénalty accompagné d'un carton rouge. Une pénalité jugée excessive et favorisante pour le camp adverse. En plus qui déplait.

Alors les plaignants trouvent le prétexte pour séquestrer l'arbitre.
Dans l'autre camp, les réaction ne se faisaient non plus attendre. Certains supporters entraient sur le terrain en brandissant leurs badge de FRCI Search FRCI pour rétablir l'ordre.
'' Nous aussi, on est FRCI'' rétorque t-on. Nous rapporte aussi les témoignages.
Dans cette aversion, banalisés et violemment repoussés, ces éléments revenaient à la
charge.

Pour le reste selon les rapports des faits, la situation avait donc viré entre deux corps qui se connaissaient parfaitement. Joueurs et populations s'étaient mis à l'écart. '' c'était du chien mange chien ''. Décrivaient certains.

Mais aussitôt alertée, une patrouille de la compagnie ''SNIR dozo'' s'était dépêchée sur les lieux pour mettre fin à cette bataille de ''kirina''. On déplorait pour le bilan des blessés. Malgré tout, les antagonistes se promettaient un autre jour pour la revanche.


Adriel, KOACI.COM ABIDJAN, copyright © koaci.com
 
 
7836 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 14/08/2012
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Moossou
 
Oui? C'est comme ça on vit Abobo un monde de violence et désordre plaint toi ils rétorqueront ici sait Abobo si tu veux jouer les blancs va Cocody Angré.Vous comprenez pourquoi cette commune est le gite des malfaisants de la ville d' Abidjan. Abobo pas de temps d'argumenter seul ...
Oui? C'est comme ça on vit Abobo un monde de violence et désordre plaint toi ils rétorqueront ici sait Abobo si tu veux jouer les blancs va Cocody Angré.Vous comprenez pourquoi cette commune est le gite des malfaisants de la ville d' Abidjan. Abobo pas de temps d'argumenter seul les muscles ont pion sur rue. On est surpris pour ce que vous avez écrire ainsi dans ce bled ou chaque Habitant est FRCI comme l'a voulu leur champion soutenu par l'ex président Français. Pauvre Cote d'Ivoire Que la grâce de Dieu te soit favorable pour que ta population assoiffé de paix puisse être rétribué selon Ta volonté Seigneur.
 
 
Read more
See his contributions nteh
 
Moossou vis-tu vraiment à abobo ?Sinon les passions déchaînées par le foot sont inhérentes à toutes les couches sociales donc pas de quoi fouetter un rat ;ne voyez pas la politique partout!
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login