Logo Koaci
 
 
 
COTE D'IVOIRE: Traité de FDS, il tente d'ouvrir le feu sur un commerçant !
 
ABIDJAN LE 24 FEVRIER 2012 © koaci.com - Alors que les autorités prônent la réconciliation, le sigle FDS Search FDS demeure une étiquette inacceptable pour certains. Et quand on s'entête à coller cette étiquette aux personnes qui en ont une véritable toquade, la réaction peut conduire à la mort.

Ainsi pour Moussa, commerçant à Adjamé précisément au kaolin et qui pensait avoir une saine appréciation des choses, en unifiant tous les corps armés sous l'appellation FDS, il apprendra désormais à boucher sa cavité mentale en faisant des mises à jour.

En effet, le vendredi 23 février à Adjamé, il est 14heures quand un client et aussi élément des FRCI Search FRCI fait un tour chez Moussa, un vendeur de tissu dans le coin. Heureux de voir enfin venir un client , le commerçant ne cache non plus son enthousiasme de se tenir face à un défenseur de la patrie. La commande est passée et le compte est aussi bon. Moussa somme sa femme à l'arrière du magasin en ces termes '' Salimata ! envoie sachet noir pour FDS Search FDS là !''. Toute de suite, le soldat FRCI Search FRCI se manifeste à travers une injonction:'' ne m'appelle plus comme ça !'' . ''oui chef'' répond aussitôt Moussa certainement très excité. Mais Salimata tarde à venir et à Moussa dans ses transes : '' y a quoi Salimata, envoie sachet pour FDS Search FDS là !'' .

Pour l'élément FRCI Search FRCI c'est toujours deux sans trois et il n'offre jamais de troisième chance. il brandit son arme avant de porter un bon coup sur la nuque du récalcitrant. Il le menace ensuite de mort en esquivant quelques gestes de maniement d'arme. Aussitôt, Salimata rattrape son retard en suppliant ce dernier par la présentation de sa grossesse.

Le frustré est découragé. Il reprend son chemin en abandonnant sa commande de tissu devant le grand monde qui se tenait autour de lui.


Adriel, KOACI.COM ABIDJAN, copyright © koaci.com
 
 
7268 Visit(s)    3 Comment(s)   Add : 25/02/2012
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
C'est pas la faute a cette femme qui vit dans l'ex-zone FDS de Gbagbo....... En plus il est plus facile a un ILLETTRE de prononcer FDS,FANCI que de dire FRCI....................... Il serait mieux de revenir aux "FANCI" pour faire taire ces suspicions.
 
 
 
See his contributions mssdiaby
 
Comme quoi, ce pauvre marchand mérite absolument la mort pour avoir "traité" un frci de fds alors que ceux là même se pavanaient fièrement dans les tenus militaires volées appartenant aux fds "de gbagbo". oh, quelle erreur impardonnable! bien fait pour cet "idiot" de commerçant, ...
Comme quoi, ce pauvre marchand mérite absolument la mort pour avoir "traité" un frci de fds alors que ceux là même se pavanaient fièrement dans les tenus militaires volées appartenant aux fds "de gbagbo". oh, quelle erreur impardonnable! bien fait pour cet "idiot" de commerçant, il mérite plus que le séjour des morts, l'enfer sans jugement. Quel pauvre démeuré! Mais revenons à la raison et cherchons à savoir même si celà n'est pas difficile à remarquer qui du frci voulant abattre le commerçant l'ayant traité de fds et de ses défenseurs soutenant que c'est à cause des illéttrés comme ce commerant qu'on doit revenir à l'appelation fanci qui semble plutot mettre tout le monde d'accord est plus pitoyable?

C'est sans aucun doute une malédiction d'être rhdp ... je ne vois aucune autre possibilité la dessus.
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
L’appellation FANCI a été proposée et implicitement adoptée. Mais si jusqu’ici, elle ne s’est pas implantée, c’est bien parce que certaines personnes font de la résistance et l’on sait bien pourquoi. Le nœud du débat reste et demeure la charge éthique de chaque appellation, qui p...
L’appellation FANCI a été proposée et implicitement adoptée. Mais si jusqu’ici, elle ne s’est pas implantée, c’est bien parce que certaines personnes font de la résistance et l’on sait bien pourquoi. Le nœud du débat reste et demeure la charge éthique de chaque appellation, qui procure soit de la fierté, soit des complexes, soit la honte, en fonction de l’angle de vue. En effet, les FRCI passent pour des « sauveurs » et des « valeureux guerrier » pour ceux qui revendiquent encore la libération de la ville d’Abidjan et la descente sur Abidjan en deux jours. Pourtant les FRCI seront synonymes « d’incapables » et de « faibles » quand on sait le rôle de l’ONUCI et de la France, sinon des MI 24 dans la crise militaire ivoirienne. L’inefficacité des FRCI fut démontrée de nombreuses fois, avec les assauts finaux qui n’en finissait pas et les ratissages FDS jusqu’à ABOBO et GESCO. Il fallait bien l’intervention des hélicos de combat MI 24 pour faire sauter les check points FDS et les fortifications imprenables, pour que les FRCI puissent avancer, FRCI qui se faisaient descendre très facilement, du fait du manque de formation adéquate aux armes et techniques de guerre ou de l’inexpérience. Enfin, FDS, signifie le régime GBAGBO, avec ses « défauts », car on leur reproche d’avoir fui le front (à raison, vu la puissance de feu inégale), mais surtout avec ses valeurs : le professionnalisme, la morale et l’éthique, le don de soi et enfin le souci de carrière et le respect de la hiérarchie, tout ce qui fait un bon soldat. Les amalgames subsisteront donc et il n’est pas rare de voir des FRCI qui ne veulent pas être traités de FDS et aussi des ex-FDS, qui ne veulent pas se mêler avec les FRCI, adeptes des pratiques mystiques de toute sorte et à la moralité douteuse. Une chose est sûre, le pouvoir d’état est bien entre les mains d’ADO et il aura le devoir d’assurer la sécurité des ivoiriens, quels qu’ils soient, en mettant sur pied une armée rassurante et fédératrice, en laquelle tout les ivoiriens se reconnaitront et pour laquelle il montreront leur fierté, leur attachement indéfectible. Sur ce plan, ADO aura échoué, 10 mois après son accession au pouvoir et des évènements comme celui cité plus haut font partie désormais de la banalité quotidienne dans laquelle les ivoiriens vivent, plongé dans l’interrogation éternelle : Quelle armée voulons nous pour la côte d’ivoire de demain surtout après le « rattrapage » annoncé et effectué ???
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login