Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: Université FHB, un conseiller donne les raisons de la tentative spontanée de lynchage du président Abou Karamoko et de ses collaborateurs
 

© koaci.com – Samedi 06 Mai 2017 –.Des agents de l'administration de l'Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody avaient manifesté mercredi 3 mai 2017 dernier pour réclamer « des primes ».

Au cours de cette journée, le président de cette institution, professeur Search professeur Abou Karamoko et son conseiller juridique, docteur Dola Zié Traoré Djack ont de justesse évité un lynchage Search lynchage planifié par une partie du personnel administratif et technique de ce temple du savoir.

Selon le conseiller juridique du président de la plus grande université de Cote d'Ivoire, docteur Traoré Dola Zié, il y'a évidemment une réduction des primes d'intéressement. Cependant cette baisse des montants n'est pas une quelconque sanction due à une grève des fonctionnaires où des agents de l'Université Félix Houphouët-Boigny.

 Mais qu'elle est due à la situation générale de réduction du budget de l'Université Félix Houphouët-Boigny et aussi au respect des nouveaux critères d'attributions des primes en conformité avec la grille de la fonction publique.

« Mercredi à partir de 11 heures, le président de l'Université Félix Houphouët-Boigny, professeur Search professeur Abou Karamoko et ses collaborateurs Search collaborateurs ont échappé à un lynchage Search lynchage planifié par une cinquantaine sur au moins 800 agents du personnel administratif et technique de l'UFHB au motif qu'ils seraient lésés sur des primes d'intéressement que l'UFHB offrait de manière classique par trimestre. Ce n'est pas le salaire. A la prise de pouvoir du président, les syndicalistes avaient demandé à la suppression des primes qui étaient payé par chaque chef de service au motif que cela se donnait de façon arbitraire. Le président a alors mené une concertation avec tout le monde et convenu désormais de l'attribution des primes sur la base des critères de notation. Les notes vont de 2 à 5, a expliqué le conseiller juridique du président Abou Karamoko.

Le deuxième problème est la réduction du budget alloué à cette institution.

« Le budget alloué au prime d'intéressement qui était de 800 millions est passé à 400 millions, soit une réduction de 50%. Sur cette base, nous avons dispatché déjà 207 millions sur les 400 millions pour le premier trimestre. Les montants partent donc des notes. De 2 à 3, l’agent perçoit 65.000FCA; de 3 à 3, 5, la somme de 100.000FCA. De 3,5 à 4, il gagne 125.000FCA, de 4 à 4,5, 150.000FCA; de 4,5 à 5, l'agent empoche 170.000 FCA. Pour rester donc dans l'équité, nous avons tenu compte non seulement de la qualité des agents, nous sommes partis des agents spécialisés, des agents administratif au attachés d'administration et aux inspecteurs d'orientation ».

Pour le conseiller du président Abou Karamoko, tout problème nécessité un dialogue et surtout doit être posé en suivant la loi qui régi le fonctionnement de la structure.

Donatien Kautcha, Abidjan et Source sur place à Bouaké. 
 
 
21532 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 06/05/2017
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login