Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
CRISE BURKINA: La baisse des prix n'emballe pas les commerçants
 
:: Article de la rédaction de Koaci.com au Burkina Faso::

La crise qu'a connu le Burkina ces derniers temps a conduit le gouvernement à procéder à la prise de certaines mesures afin d'apaiser la tension sociale. L'une de ces mesures consiste à baisser le prix des produits de grande consommation. Dès l'entrée en vigueur de la mesure certains commerçants Search commerçants à Ouagadougou apprécient.

De nouveaux prix des produits de grande consommation Search consommation sont en cours au Burkina Faso depuis le 9 mai 2011. Ils sont issus des négociations entre le gouvernement, la société civile et les commerçants.

Les premières réactions sont une appréciation positive de la mesure car pour beaucoup de commerçants Search commerçants s'il y a une effectivité dans la baisse des produits de grande consommation, ils espèrent que les clients viendront nombreux. Mais en attendant, il attendent de voir l'affluence de la clientèle. Gaston Kiendrébéogo est demi-grossiste à Ouagadougou. Il affirme n'avoir reçu aucun commerçant de toute la matinée. Lui non plus n'a encore pas pu acheter quoi que ce soit. S'il a d'abord douté de l'effectivité de la mesure, il s' en est rendu compte le 10 mai 2011 dans la matinée, après s'être informé auprès de ses pairs, que la baisse des prix est une réalité. Néanmoins, des inquiétudes demeurent. Selon le commerçant demi-grossiste, le gouvernement a fait le tour de beaucoup de boutiques afin de relever les prix et la disponibilité.
Le marché s'est ralenti du fait que certains commerçants Search commerçants espèrent une baisse à nouveau, déclare Gaston Kiendrébéogo.

Les quelques rares qui font les commandes réduisent fortement leurs quantités. Issa Silga, commerçant à Ouagadougou a apprécié la mesure. Les produits concernés par la baisse, il n'en dispose pas. Même son de cloche chez Saïdou Compaoré. Mais lui va plus loin. Il pense que les commerçants Search commerçants auront du mal à vendre aux prix fixés par le gouvernement.
Pour Gaston Kiendrégéogo, les prix pratiqués restent "vendables" surtout pour des produits comme le riz Search riz et l'huile. Mais Saïdou Compaoré commerçant-détaillant n'est pas de cet avis. Pour lui donc, il est nécessaire de mieux cerner la question. Pour le riz Search riz qui est un produit de grande consommation Search consommation comme on le dit, il pense que beaucoup peut être encore fait au profit des consommateurs. Il pense que quand bien même les prix actuels constituent une baisse, il sera difficile de s'en sortir.
Son inquiétude réside dans la gestion des anciens stocks. Gaston Kiendrébéogo a tout de même un problème et il s'agit de la question des anciens stocks. Pour lui, Il faut des mesures d'accompagnement qui permettront que la baisse soit effective. Des mesures d'accompagnement consisteraient à un remboursement du manque à gagner dû à la baisse des prix décidé par l'Etat. Il invite par ailleurs l'ensemble des commerçants Search commerçants à entrer dans cette logique.
Mais Saïdou Compaoré va plus loin en souhaitant que le gouvernement pense à toutes les qualités de riz.

Il faut entendre par produits de grande consommation, certaines qualités de riz, l'huile alimentaire, le sucre en granulé, le lait, le savon, la farine de boulangerie, les céréales locales.(A.N)

Hasanata, Koaci.com Ouagadougou
 
 
5448 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 10/05/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login