Logo Koaci
 
 
 
CI:Les dernières heures des marchés «anarchiques»
 
La reconstruction passe aussi par le "nettoyage" des marchés; ici ce mercredi à Adjamé

:: Article de la rédaction de Koaci.com en Côte d'Ivoire::

Des commerçants déguerpis sur des espaces jugés dangereux refont surface. C'est du moins le constat fait à Adjamé Search Adjamé sur un site à proximité de la gare nord de la Sotra.

Avec la reprise des activités économiques à Abidjan, l'on assiste désormais à une floraison des activités commerciales dans toutes les communes dont les acteurs se disputent tous les espaces libres. La grande commune d'Adjamé n'échappe pas à cette réalité. Tous les espaces verts ainsi d'autres jugés dangereux sont l'objet de convoitise. Des commerçants déguerpis avant les évènements post-crise sur l'un des espaces jugé dangereux à Adjamé Search Adjamé par les autorités à cause de sa proximité de la gare nord de la Sotra Search Sotra se sont réinstallés dans l’indifférence totale des nouvelles autorités. "L'ancien régime nous avait déguerpis sur ce site prétextant que nous courrons des risques. Malheureusement nous n'avons jamais été réinstallés, alors que nous vivions de cette activité," a déclaré un commerçant revenu sur cet espace.

En déguerpissant ces commerçants installés de façon anarchique alors qu'ils payaient les taxes municipales, les autorités d'alors avaient vu juste, selon un autre commerçant installé non loin de ce site. "Le déguerpissement des commerçants de ce site est intervenu après un accident d'un bus de la Sotra Search Sotra qui a failli de peu se renverser sur des commerçants qui occupaient le site.
Le départ des commerçants de cet espace avait été salué, " a déclaré ce dernier.

Outre l'occupation anarchique de ce site, des trottoirs sont également envahi par des commerçants. C'est d'ailleurs le cas dans le périmètre du commissariat du 7eme arrondissement où des commerçants déguerpis aux abords des caniveaux sont revenus s'installer. "Nous avions été chassés par les autorités avant la crise. Aujourd'hui, nous n'avons pas de site où exercer notre activité commerciale. Voilà pourquoi, nous sommes revenus," s'est justifié KY, l'un des commerçants déguerpis.

Les installations anarchiques des commerçants sont visibles dans toutes les communes d'Abidjan, toute chose qui n'empêche pas par ailleurs les autorités d'assainir les grandes artères dans certains quartiers. Chaque deux jours, d'Adjamé à Koumassi Search Koumassi en passant par Abobo Search Abobo des jeunes dames munies de balais débarrassent les grandes artères des ordures. Ces dames travaillant pour le compte de la société ivoire éco environnement (SI2E) tentent de donner un visage un peu reluisant à Abidjan. Pourvu que leur action dure dans le temps

Wassimagnon
 
 
5971 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 08/06/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login