Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
ELECTION BURKINA FASO: Faible mobilisation dans le pays
 
Mention spéciale aux femmes, plus visibles aux abords des bureaux, ici ce dimanche dans un centre de vote Search vote de Ouagadougou (ph Hasnata)

::Article de la rédaction de Koaci.com au Burkina Faso ::

Jour de vote Search vote au Faso ce dimanche 21 novembre 2010. Environ 3, 2 millions d’électeurs ont été sollicités pour désigner le prochain locataire du palais de Kosyam.

Six candidats étaient en lice contre le président sortant, Blaise Compaoré. Dans quatre jours, le verdict officiel dira qui des 7 prétendants va déposer ses pénates au palais présidentiel sis à Ouaga 2000. Pour l’heure, le vote Search vote n’a été un exemple de mobilisation d’après les constats faits sur le terrain.

On savait le Président Compaoré favori devant ses autres adversaires. Et, il est probable que les résultats confirment ce pronostic tant son équipe de campagne a écrasé tous les autres candidats. Ils ont tous fait campagne pour le changement, changer un système établi depuis 23 ans. Chacun des six candidats s’est évertué à démontrer en quoi, le système Compaoré ne devrait plus perdurer, certains avec force conviction, d’autres sans vraiment y croire. Toujours est-il que le verdict des urnes est très attendu dans chaque état major.
D’abord dans celui du candidat sortant. Pour lui, il est important que les Burkinabè lui fasse encore confiance. Après son programme pour un développement solidaire, il a fait campagne pour un Burkina émergent. Il promet encore mieux, encore plus.

Mais plus que la victoire, l’état -état major du candidat scrute les chiffres et les tendances. Et ceux-ci jusqu’à la mi journée n’annoncent rien qui vaille. Dans toutes les grandes villes, les électeurs ne se sont pas vraiment bousculés. A Ouagadougou, la commission électorale provinciale faisait le constat que la mobilisation n’était pas aussi forte. Elle l’estimait à environ 40%.
Dans la seconde ville du pays, à Bobo-dioulasso, c’est la même situation qui prévalait jusqu’à midi. La ville de Koudougou, bastion de l’opposant Hermann Yaméogo qu a décidé de ne pas s’engager dans la course à la présidence n’échappe pas à cette tendance. Les chiffres selon notre correspondant sur les lieux n’augure rien de bon. Dans l’Est du pays à Fada et à Tenkodogo, se serait le même scénario, tout comme à Ouahigouya, dans le nord du pays.
A moins d’une affluence exceptionnelle vers la vin du scrutin, le taux de participation Search taux de participation ne volera pas très haut. Il sera amputé des nombreux électeurs qui n’ont pas pu voter du fait des erreurs monumentales sur les cartes d’électeurs. Dans certains cas, les présidents de bureaux vote Search vote ont enregistrés les corrections et fait voter les électeurs, dans d’autres pas. Les agents distributeurs ont du faire le pied de grue devant les bureaux de vote Search vote afin que les retardataires puissent se décider à venir retirer leur carte. A Bobo-dioulasso, au secteur 11 de la ville trois agents distributeurs se sont retrouvés avec un tiers des cartes à distribuer sur les bras. Il en était de même à l’école de Farakan dans le centre-ville.

Si la victoire du président Compaoré est presque assurée, l’écart entre lui et ses adversaires sera à surveiller mais encore plus le nombre de suffrages exprimés. Combien de pourcent d’électeur vont-ils l’élire ? Les Burkinabè vont-ils lui adresser un message indirectement ? Lui qui aspire à modifier éventuellement la constitution pour sauter le verrou du nombre de mandat présidentiel. Résultat définitif dans quatre jours.

Hasnata, correspondant de Koaci.com à Ouagadougou
 
 
5620 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 21/11/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login