Logo Koaci
 
 
 
Fermeture effective des carrières de sable marin : Le gouvernement a joint l’acte à la parole
 
::Koaci.com Cotonou:: exploitation de sable de marin à Grand-Popo Search Grand-Popo ::

Depuis ce mercredi, toutes les carrières de sable marin sont fermées. Celles de Sèmè-Kpodji Search Sèmè-Kpodji qui résistaient à cette fermeture ont aussi cédé face à la pression du gouvernement. L’ultimatum donné par le gouvernement qui est arrivé à expiration le 4 mars 2009 était alors respecté au grand bonheur de la côte béninoise. Le gouvernement a ainsi joint l’acte à la parole.

Après la fermeture des carrières de sable marin situées à Grand-Popo Search Grand-Popo (Mono), de Ouidah (Atlantique), de Cotonou (Littoral), c’était hier, le tour de Sèmè-Kpodji Search Sèmè-Kpodji (Ouémé). L’ultimatum avait été lancé par le gouvernement depuis quelques semaines, compte tenu du caractère assez sensible de la question. Il a obtenu, non sans difficultés, la fermeture de toutes les carrières de sable marin. Une à une et suivant un calendrier bien précis, chacune de ces carrières a été fermée et leurs voies d’accès détruites. Le ministre des recherches pétrolières et minières, Barthélemy Kassa Search Barthélemy Kassa et son collège en charge de la lutte contre l’érosion côtière, François Noudégbessi Search François Noudégbessi étaient sur les lieux pour constater de visu la destruction de la voie d’accès menant à la toute dernière carrière de la zone. Pour une fois, le gouvernement a tenu bon dans la mise en œuvre d’une décision qui continue de susciter des remous au sein des populations de Sèmè Kpodji surtout au sein des milliers d’employés des différentes carrières. Par cet acte, le gouvernement venait de faire respecter l’autorité de l’Etat notamment à Sèmè-Kpodji Search Sèmè-Kpodji où des poches de résistance étaient manifestes. Le maire de Sèmè-Kpodji, Mathias Gbèdan, en dépit de son sourire apparent qu’il affichait hier, n’a pas manqué d’extérioriser le sentiment de dégoût qui animait ses administrés très mécontents, notamment, les employés de ces carrières. Si le gouvernement n’avait pas eu beaucoup de difficultés à convaincre les autorités locales et les populations des autres communes dans ce dossier de fermeture de carrière, à Sèmè-Kpodji, il a fallu, en plus de la sensibilisation, que le gouvernement ait recours à la militarisation de la zone.

La restauration de l’autorité de l’Etat passe aussi par le respect de ses courageuses décisions.
Le gouvernement est attendu, de la même manière, sur la voie de la lutte contre l’essence frelatée qui constitue un autre défi pour le changement.


 
 
4351 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 06/03/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions sekodo
 
pour une fois les gens de yayi ont tenu leur parole. ils sont effectivement attendu sur le problème de l'essence frelatée comme l'a indique la fin de l'article
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login