Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Gabon-France: Pierre Péan perd son procès face à Ali Bongo
 
Pierre Péan

Click to enlarge
Gabon-France: Pierre Péan perd son procès face à Ali Bongo
© koaci.com - Vendredi 6 Octobre  2017 - L'annonce est tombée jeudi soir, Pierre Péan, auteur d'un brûlot contre Ali Bongo sorti en marge de la campagne de la dernière présidentielle, a été condamné par la justice française comme constaté par KOACI après lecture du verdict transmis (ph 2).

Le journaliste français et son éditrice Sophie de Closets ont perdu dans le procès Search procès en diffamation contre le président gabonais et on été déclarés coupables en qualité d'auteur et de complicité de diffamation publique envers particuliers.

Le premier, auteur d'un ouvrage à charge contre Ali Bongo dans lequel il affirmait que ce dernier n'était pas le fils biologique d'Omar Bongo, thèse blessante pour le numéro un gabonais, reprise en trophée par l'opposition radicale qui, avec à sa tête Jean Ping, en fera l'un de ses principaux thèmes de campagne lors de la présidentielle de 2016, et son éditrice ont été condamnés à verser la somme symbolique de un euro au président gabonais à titre de dommages-intérêts et deux mille euros pour le fondement de l'article 475-1 du code de procédure pénale.

La justice française a néanmoins rejeté le surplus de demandes d'Ali Bongo à savoir celle de publication d'un communiqué judiciaire et l’exécution provisoire.

Pierre Péan qui ne cachera pas sa proximité avec Jean Ping, candidat malheureux de la dernière présidentielle, était accusé par le palais du bord de mer d'avoir écrit un brulot contre Ali Bongo après s'être vu refuser des avantages dont il jouissait sous Omar Bongo.

Sylvain Moussavou, Libreville
L'information du continent en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici)
Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
12576 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 06/10/2017
  5 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions FMK
 
Voilà, la bassesse de ce monsieur a été condamnée, quelle honte d'avoir osé avancer une thèse pareille pour discrediter un président et plus largement, un homme, je me mets à la place d'Ali Bongo sur ce coup, si moi on avait oser dire que je n'étais pas la fille de mon père dans ...
Voilà, la bassesse de ce monsieur a été condamnée, quelle honte d'avoir osé avancer une thèse pareille pour discrediter un président et plus largement, un homme, je me mets à la place d'Ali Bongo sur ce coup, si moi on avait oser dire que je n'étais pas la fille de mon père dans un livre, je serais devenue folle ! Ohhonte Péan et son camarade Ping avec leurs plans puants...
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login