Logo Koaci
 
 
 
GABON: Législatives 2011, le pouvoir dans une logique de ruse.
 
Ali Bongo (ph)

:: Article de la rédaction de Koaci.com au Gabon::

L’encre du procès verbal de la concertation politique du 9 Mai dernier au Palais du bord de mer a, à peine séché que les rumeurs d’une entourloupe se dessine à l’horizon des législatives à venir.

Selon, une source proche de la galaxie Présidentielle ayant requis l’anonymat à KOACI.COM, les dés seraient déjà pipés. Le pouvoir est sur le point d’infliger une belle claque à l’opposition en anticipant l’organisation des législatives.

Fort des dispositions de la nouvelle constitution, cette hypothèse est très probable puisqu’elles confèrent au Gouvernement, la compétence de convoquer le collège électoral si la conjoncture politique le permet.

Il est évident qu’on point ou l’on en est , avec le débat sur la biométrie dont la matérialisation ne fait pas forcement l’unanimité au sein du landerneau politique , en dépit de quelques gages de bonne volonté , qu’on s’achemine vers une simple mise en scène avec l’introduction ce jour, par le Premier Ministre , de la saisine sollicitant l’avis de la Cour constitutionnelle sur le report ou non des législatives .
L’opposition semble croire encore à la volonté du pouvoir de mieux organiser cette fois, une élection crédible et transparente. ‘’ Si les contraintes liées à la biométrie sont telles, qu’il nous faut encore un peu de jours, un peu de semaines pour y arriver, donnons nous ce temps, pour ne plus passer à coté de la plaque ‘’ dixit MORO NGUEMA, le Secrétaire Général du MORENA (Opposition) .

Autre argument avancé par les partisans du report des législatives, c’est l’organisation de la coupe d’Afrique des Nations de football 2012 au Gabon que les uns et les autres voudraient voir se dérouler dans la sérénité.
Or en croire Flavien INONGOUET, Universitaire et conseiller à la Présidence de la République, aucune raison ne pourrait justifier le report des législatives. Le Gabon selon lui ne connait pas à ce jour un événement insurmontable ou imprévisible pouvant l’amener à différer le scrutin initialement et conformément à la constitution prévu en Décembre prochain.

Si le plan déjà éventé très subtilement par une certaine presse proche du pouvoir, laquelle interprète les arguments avancés sur le report comme un simple prétexte, abouti à l’organisation dans des conditions actuelles des législatives, cela voudrait bien dire que l’opposition gabonaise court le risque d’une humiliation électorale demain, parce que ne s’étant pas visiblement préparée à la bataille.

Papy, Koaci.com Libreville.

 
 
4428 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 19/05/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login