Logo Koaci
 
 
 
GABON-MUNICIPALITES : Grève d’avertissement à la mairie de Libreville.
 
::Koaci.com Libreville::Jean François Ntoutoume Emane (photo) a bien du mal à trouver un terrain d'entente avec les grévistes::

Réunis au sein de syndicat Search syndicat des agents de la mairie de Libreville, plusieurs personnels de cette administration observent un grève Search grève d’avertissement visant à interpeller la maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, sur les préoccupations contenues dans leur cahier de charge, et présentées sans suite depuis plusieurs mois à l’édile de la capitale gabonaise.

En tête de ces revendications se trouvent le sempiternel problème de règlement sur les prestations sociales Search prestations sociales des agents dues à la caisse nationale de sécurité sociale, l’engagement de la main d’œuvre non permanente cumulant plus sinon près de dix ans de présence au sein de l’administration, non sans dénoncer les cas de recrutement sur des bases purement politiques, et ce à des postes ‘’juteux’’, de nombreux personnes extérieur à l’administration municipale, au mépris de l’amélioration des conditions de vie et de travail de ceux trouvés sur place.

Les agents en grève, tiennent également à ce que leur hiérarchie prenne à bras le corps le délicat dossier de rappels liés aux reclassements des agents, des primes de transport, des allocations de rentrée scolaire, et la prise en charge sociale des agents en cas de décès.

En réaction à cette grève, les autorités municipales se dédouanent face aux accusations d’indifférence, en se targuant d’avoir multiplier des efforts entrant dans la cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail de leurs administrés, en prenant pour preuves selon un membre du cabinet du maire de Libreville, la mise en place d’un fonds chargé de régler le passif des agents retraités, outres le traitement de nombreux dossiers administratifs en vue de reclassement et de l’avancement de nombreux agents.

Cette grogne d’avertissement qui es prévue durée jusqu'à vendredi prochain, à également pour revendication à l’ordre du jour, le départ de la mairie de tous les fonctionnaires retraités qui y sont, souvent en guise d’administration de ‘’garage’’ pour loyaux services politiques rendus.

Le maire de Libreville s’efforce de déployer des équipes de son staff auprès des syndiqués en courroux, pour tenter d’amener les grévistes à de meilleurs sentiments, en vue d’une reprise effective du travail.
 
 
3887 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 08/02/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login