Logo Koaci
 
 
 
Gabon: Succession d'Omar Bongo, une des demi-soeurs d'Ali Bongo autorisée à consulter l'état civil de son frère en France
 
Ali Bongo jeudi à Paris

© koaci.com – Vendredi 12 novembre 2015 - Nouvel épisode dans l'affaire familiale de la succession d'Omar Bongo après les annonces du président Ali du même nom de cession de biens à l'Etat.

Après un premier refus du parquet, une de ses nombreuses demi-sœurs, Onaïda Maisha Bongo Ondimba, agée de 25 ans et parmi les 54 enfants reconnus officiellement par le défunt président, a obtenu jeudi du tribunal de grande instance de Nantes l'autorisation d'accès à l'intégralité de l'état civil du président gabonais au niveau du Service central d'état civil (Scec) apprend KOACI d'un communiqué.

C'est à Nantes que les actes de naissance des ressortissants de l'ex-Afrique équatoriale française (AEF) avant l'indépendance sont conservés.

L'étudiante née à Neuilly-sur-Seine en France et petite-fille de l'opposant Zacharie Myboto, l'accuse d'avoir menti sur ses origines et considère que l'acte d'état civil d'Ali Bongo est une pièce centrale dans la succession de son père Omar décédé en 2009.

Ali Bongo dont la défense dénonçait une "l'instrumentalisation malveillante" de la justice dans cette affaire, avait demandé en réparation le versement de 50.000 euros à sa fondation pour ce qu'il considère comme une "polémique politique, dénuée de sérieux, d'objectivité et de prudence".

En aout dernier Ali Bongo annonçait céder son héritage à une fondation pour la jeunesse et l'éducation et des biens de famille à l'Etat gabonais.

Reste désormais à savoir si Onaïda peut être encouragée par son grand père opposant au sein du Front (opposition radicale à Ali Bongo, ndlr) et militant de la thèse qu'Ali Bongo n'est éligible car pas gabonais, présentera à la presse l'acte de naissance présenté à la presse par des proches du président en juin dernier et qui attestait bel et bien de sa filiation avec Omar Bongo.

A suivre...

Sylvain Moussavou, Libreville
 
 
12641 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 12/11/2015
  11 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions LICOUL2000
 
c'est clair que ça sent le coup monté des Myboto, ils ont pas fini avec cette affaire ou alors ils n'ont pas apprecié qu'Ali remete à l'etat gabonais une partie de l'héritage, c'est pourtant à saluer mais peut être pas pour tout le monde apparemment
 
 
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
N'importe quel document peut etre "fabriqué" comme l'acte de naissance de Ali Bongo.. Il serait mieux de faire subir á tous les enfants de feu- Oumar Bongo, des test de ADN. le test ADN est l'UNIQUE SOLUTION.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login