Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Gambie: 44 migrants auraient été exécutés par un escadron de la mort sous Yahya Jammeh
 
Yahya Jammeh (ph)-

© Koaci.com- Mercredi 16 Mai 2018 –L’ex Président gambien Yahya Jammeh, est accusé d’avoir ordonné l’exécution d’une cinquantaine de migrants clandestins, pris pour des mercenaires.

L’affaire remonte à Juillet 2005 .

Plus de cinquante migrants originaires du Ghana, du Nigeria et d'autres pays d'Afrique de l'Ouest auraient été exécutés par les « junglers » , un escadron Search escadron de la mort paramilitaire contrôlée par l’ancien président gambien, Yahya Jammeh.

Selon Human Rights Watch (HRW) et TRIAL International , 44 Ghanéens et plusieurs Nigérians, Sénégalais et Togolais avaient été interpellés sur une plage alors qu'ils tentaient de gagner l’ Europe.

Ils étaient soupçonnés d'être des mercenaires venus renverser M. Jammeh,

« Ces migrants ouest-africains n'ont pas été assassinés par des éléments incontrôlés mais par un escadron Search escadron de la mort qui recevait ses ordres directement du président Jammeh », a indiqué Reed Brody, conseiller juridique à Human Rights Watch. « Les subordonnés de Jammeh ont ensuite détruit des éléments de preuve essentiels, afin d'empêcher les enquêteurs internationaux de découvrir la vérité. »

Des ONG ghanéennes réclament l’ouverture de poursuites contre l’ex-président gambien liées à la disparition de ces migrants.

Au pouvoir depuis 22 ans , Yahya Jammeh, qui a dirigé le pays d’une main de fer , s’est exilé en Guinée Equatoriale après avoir perdu les élections de 2016 face à Adama Barrow, candidat de l'opposition.

KOACI
 
 
6598 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 16/05/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login