Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Le «non» Gbêgnonvi à Yayi Boni
 
::koaci.com Cotonou:: Roger Gbêgnonvi::

Ministre de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales jusqu’au dernier remaniement ministériel, M. Roger Gbêgnonvi Search Roger Gbêgnonvi vient de décliner l’offre de Boni yayi qui l’a nommé conseiller Search conseiller spécial à la bonne gouvernance.
C’est au cours du conseil des ministres du 14 janvier 2009 que la nomination Search nomination de Roger Gbêgnonvi Search Roger Gbêgnonvi au poste de conseiller Search conseiller spécial du chef de l’Etat a été faite. Quelque jours auparavant l’ancien ministre, intervenant sur une télévision de la place, déclarait qu’il serait intéressé par une fonction de conseiller Search conseiller à la bonne gouvernance auprès du président de la République. Aussi cette nomination Search nomination a-t-elle surpris un grand nombre de personne. D’aucuns ont trouvé bien bizarre que le chef de l’Etat accède si promptement à une demande de poste publiquement formulée. En réaction M. Gbêgnonvi est monté au créneau pour remercier le chef de l’Etat de cette nomination. Seulement il a précisé qu’en parlant de cette fonction sur Golfe TV, il était dans le «registre du ludique et non du sérieux». Il a indiqué que c’était une simple blague et qu’il ne convoitait aucunement une quelconque fonction de conseiller Search conseiller à la présidence de la République. Il s’en est d’ailleurs pris à l’entourage du chef de l’Etat qui à son avis, a failli à son devoir en n’expliquant à ce dernier que ses propos étaient de la pure plaisanterie. Le professeur Roger Gbêgnonvi Search Roger Gbêgnonvi a estimé qu’il existe déjà des institutions dont la mission est de lutter contre la corruption et pour la bonne gouvernance. Il a cité à cet effet l’Inspection Générale des Finances, l’Inspection Générale de l’Etat, Observatoire de Lutte contre la Corruption (OLC) et les organisations de la société civile qui œuvrent pour la même cause. Il conseille à Boni Yayi Search Boni Yayi de donner suffisamment de moyen à ces structures afin qu’elles s’acquittent convenablement de leur mission. Gbêgnonvi a surtout déploré que les pratiques de corruption dénoncée sous Kérékou continuent dans les ministères, à la présidence de la République et partout ailleurs. Il a dénoncé, entre autres, les missions fictives et les chantiers de l’Etat non achevés.
Déjà du temps où il était ministre, cette personnalité de la société civile béninoise, membre de Transparency International, avait fait des déclarations très tapageuses mettant en cause l’intégrité de ses collaborateurs immédiats. «Autour de moi il n’y a que puanteur», avait-il pesté.
 
 
3794 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 26/01/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login