Logo Koaci
 
 
 
Ghana : La coalition de l'opposition annonce une manifestation de rues ce jeudi à Accra
 
Bernard Mornah, le président du PNC et un des leaders de la coalition (ph)

Click to enlarge
Ghana : La coalition de l'opposition annonce une manifestation de rues ce jeudi à Accra
© koaci.com– Mercredi 06 Février 2019 – Neuf partis politiques de l'opposition ghanéenne réunis dans la coalition Inter-partis pour la souveraineté nationale, se préparent à manifester pacifiquement dans les rues d’Accra, la capitale du pays, ce jeudi 07 février 2019 pour protester contre les violences qui ont émaillé l'élection législative partielle tenue le jeudi dernier dans la circonscription d’Ayawaso, dans la région du Greater Accra.

La manifestation dénommée « Aagbe wo » qui veut dire « Ils nous tuent » vise à envoyer un signal au gouvernement et au parti au pouvoir, le New Patriotic Party (NPP) pour qu’ils veillent sur la sécurité dans le pays. Selon les membres de la coalition, les récentes brutalités infligées à des membres du Congrès national démocratique (NDC) par des hommes armés et masqués en uniforme de sécurité lors de l’élection partielle à Ayawaso Search Ayawaso laissent présager une voie dangereuse pour la jeune démocratie ghanéenne.

Le communiqué des 9 partis signé par Bernard Mornah, le président de la coalition énonce que « nous appelons tous les ghanéens bien intentionnés à se joindre à cette action de masse contre l'oppression, l'injustice, la violence électorale, le militantisme, les brutalités policières, les enlèvements galopants et le bannissement de la loi et de l'ordre ».

Certains des partis qui composent la coalition de l’opposition ghanéenne sont les suivants le National Democratic Congress (NDC), Convention People’s Party (CPP), Ghana Search Ghana Consolidated People’s Party (GCPP), Democratic People’s Party (DPP), People’s National Convention (PNC), United Front Party (UFP), EGLE Party and the All People’s Congress (APC).

A l’origine de l’appel de la coalition à manifester, rappelons que dans le cadre de l’élection partielle tenue le jeudi dernier à Ayawaso, au moins 13 personnes ont été blessées à la suite des violences. Cette situation a obligé le principal parti de l’opposition ghanéenne, le NDC, à se retirer de la course en invoquant la raison de l'insécurité pour ses membres.

La forte présence des agents de sécurité dans les bureaux de vote lors de l'élection partielle a été qualifiée d'intimidante par des observateurs locaux, dont la Coalition Search Coalition des Observateurs d'Elections Nationales (CODEO).

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
5664 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 06/02/2019
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login