Logo Koaci
 
 
 
Ghana: La Compagnie d’Eau ne veut plus vendre aux abonnés avares, ça proteste !
 
Fuite sur un compteur d’eau (ph) à Accra

- Ghana – Accra, le 21 Janvier 2014 © koaci.com– La société ghanéenne productrice d’eau courante, le « Ghana Water Company Limited » (GWCL) a annoncé l’introduction des compteurs d’eau prépayés pour la consommation commerciale et industrielle.

Les compteurs d’eau prépayés visent selon le GWCL à mettre un terme à la pratique des gros consommateurs d’eau qui ne payent pas leurs factures. La Compagnie trouve que cette stratégie va lui permettre de survivre et continuer par produire une eau de qualité à la population.

D’après le ministère des Ressources en eau, des Travaux et du Logement, la mesure sera étendue aux abonnés résidentiels et domestiques. L’inclusion des particuliers dans cette liste provoque une vive réaction de la part de certains consommateurs.

Pour sa part un groupe de la société civile, le Centre de Développement Social Intégré (ISODEC) trouve que la décision du gouvernement ghanéen et le GWCL d’introduire des compteurs prépayés pour la consommation d'eau « reviendrait à punir les gens d’être pauvres ». Le Centre a ajouté que l’initiative va causer des préjudices aux pauvres et à la masse.

En préconisant une solution au manque à gagner qu’enregistre la Compagnie d’Eau, ISODEC propose que les décideurs s’attaquent plutôt à ceux qui font des branchements illégaux sur les conduits d’eau mais aussi aux fuites qui se produisent dans les installations.

De son coté, Steve Manteaw, le coordonnateur d’ISODEC a déclaré qu’un contrôle effectué par la Compagnie d’Eau Search Compagnie d’Eau a révélé qu’elle « perd 40% de sa production, laquelle est due en partie par des cassures de tuyaux, des branchements illégaux et des fuites à partir des sites de production ».

En attendant de trouver une issue à cette controverse, David Tetteh, le président de la commission parlementaire en charge des Ressources en eau, des Travaux et du Logement a fait savoir qu’il se retrouvera avec la Compagnie productrice d’eau et le gouvernement pour discuter des détails de l’innovation qui est annoncée.

Au reste, s’il est vrai que certains abonnés ne payent pas leurs factures d’eau, il est à relever que les travaux d’aménagement routiers endommagent souvent les tuyaux qui laissent écouler d’énorme quantité d’eau à longueur de journée. De plus la nature même de l’installation des tuyaux à Accra laisse à désirer car ils sont exposés à terre dans de nombreuses ruelles.

Mensah
 
 
6883 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 21/01/2014
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login