Logo Koaci
 
 
 
Ghana : Contentieux électoral : le NPP réenclenche les hostilités à la Cour Suprême
 
Nana Akufo Addo (ph)

- Ghana - Accra le 6 Mars 2013 © koaci.com –
La Cour Suprême Search Cour Suprême ghanéenne a fixé la date du jeudi 14 mars 2013 pour entendre les directives sur la saisine de Nana Akufo Addo, le candidat présidentiel du Nouveau parti patriotique de (NPP) à la présidentielle 2012, et de deux barrons de son parti qui contestent la légitimité du Président John Mahama. Les plaignants donc prient la haute Cour d’invalider les résultats officiels proclamés par la Commission Electorale.

La décision de la Cour Suprême Search Cour Suprême d’entendre les plaignants est intervenue après que l'équipe juridique des trois plaignants du NPP ait déposée le lundi dernier à Accra une requête demandant à la Cour d'énoncer des directives pour l'entame du procès.

Dans sa sollicitation, l'équipe juridique a prié la Cour de lui accorder un délai de sept jours francs avant l’ouverture du procès pour qu’elle puisse avoir la liste de tous les témoins ainsi qu'un bref résumé de la déposition de chaque témoin.

La dérogation que demande le NPP concerne s’il y a eu ou non des électeurs qui ont voté sans passer par le processus de la vérification biométrique et si oui ou non le nombre des bulletins de votes dans les urnes avaient dépassé le nombre des électeurs inscrits dans le registre des bureaux de vote.

Par rapport au vœu qu’a formulé le NPP pour que la Cour Supreme annule les résultats dans plusieurs bureaux de votes ce qui devra du coup affecter le décompte national des voix, les choses se compliquent pour les plaignants. Après que les accusés, le Président John Mahama et la Commission Electorale, aient rejeté les soupçons et les irrégularités de fraudes sur la base du rapport des observateurs et des medias qui ont supervisé le vote, des citoyens qui ont voté dans des bureaux de vote, dans des circonscriptions et dans des régions que le NPP met en cause ne veulent pas entendre que leurs voix soient annulées.

A cet effet, conformément à l'article 42 de la Constitution ghanéenne, des dizaines de personnes en leur qualité de citoyens électeurs ayant participé aux votes des 7 et 8 décembre 2012 ont saisi à leur tour la justice pour confronter les plaignants qui prônent l’annulation de la présidentielle 2012. Dans leurs griefs, ils déclarent avoir appris que les pétitionnaires demandent pour que le vote soit annulé dans 11.916 bureaux de vote. Ayant accompli leur devoir civique au respect du code électoral et les directives c’est à dire la vérification biométrique, ils ne veulent pas que leurs voix soient annulées car ce serait injuste. Donc voilà une imprévue qui vient compliquer la tache pour toutes les parties et la Cour Suprême.

Rappelons qu’Akufo Addo et sa suite ont saisi la Cour Suprême Search Cour Suprême le 28 décembre 2012 pour qu’elle annule les suffrages exprimés d’abord dans 4.709 bureaux de vote. Après une mise à jour de la plainte le 9 février dernier, le nombre de bureaux de vote litigieux est porté à 11.916. Les plaignants prient la Cour Suprême Search Cour Suprême de déclarer invalide 3.327.659 suffrages exprimés lors du vote.

L’issue du contentieux électoral qui s’annonce comme le deuxième tour de la présidentielle 2012 se fait toujours attendre et des imprévues ne font qu’alourdir le dossier. Nana Akufo Addo, le candidat du NPP aura-t-il le dessus ?

En attendant le verdict que tous ont promis de respecter, John Mahama après avoir prêté serment le 7 janvier dernier, il présidé à Accra ce mercredi 6 mars 2013 en tant que Chef de l’Etat et Chef Suprême des Armées le défilé civil et militaire qui marque le 56e anniversaire du Ghana.

Mensah

 
 
3571 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 06/03/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login