Logo Koaci
 
 
 
Ghana : Les électeurs de la région du Volta défient le multipartisme !
 
Le parapluie (ph), l’emblème du NDC

- Ghana - Aflao le 28 février 2013 © koaci.com –
La bipolarisation de la vie politique au Ghana est entrain de créer un fait dans les fiefs des deux grands partis politiques (le NDC au pouvoir- NPP, opposition) et une spécificité dans la région du Volta considérée comme la « banque électorale mondiale » du parti au pouvoir lequel a été crée par le charismatique ex Président Jerry Rawlings.

A la faveur des élections partielles qui viennent de s’achever le 26 février dernier dans la Volta, une région frontalière avec le Togo, les électeurs ont voté pour pourvoir aux deux sièges vacants. Comme résultat, Kwesi Daniel Ashiaman pour le compte de la circonscription électorale de Buem et Bernard Ahiafor de la circonscription d’Akatsi Sud, les deux candidats du NDC ont battu en un seul tour leurs adversaires des autres partis en lice. Ces partielles ont eu lieu en raison d’une part à l’élection du précédent député d’Akatsi Sud à la présidence du parlement ghanéen et d’autre part au décès de celui de Buem.

L’opposition NPP avait, pour cause du contentieux électoral en cours et surtout son action judicaire pour que la Cour Suprême invalide la victoire de John Mahama, décidé de boycotter ces partielles. Mais des analystes ont expliqué que le NPP sachant la conviction des électeurs de la Volta, cette partie du Ghana peuplée en majorité par des Ewe qui votent toujours le NDC contre vents et marrée, n’a pas voulu se présenter pour enregistrer une nouvelle défaite.

Les deux sièges pourvus en faveur du NDC ramènent encore à 100% le total des 26 sièges réservés à la région du Volta au parlement ghanéen. C’est d’ailleurs le vote des électeurs qui a permis à John Mahama Search John Mahama de prendre le dessus sur son adversaire Nana Akufo Addo du NPP lors de la présidentielle de décembre 2012.

Au vu de ces constats et résultats, nous sommes tentés de conclure qu’en dépit du multipartisme qui prévaut au Ghana avec la pénétration des autres partis politiques dans les autres régions, la Volta par son choix traditionnel de votes, a choisi de vivre sous l’ère du parti unique, le NDC.

Cet état de fait parait toujours étrange pour le NPP qui a exploré divers moyens pour dépassionner les électeurs de la Volta vis-à-vis du NDC. Pendant la campagne présidentielle, le candidat Akufo Addo a fait du lobbying et a séjourné des jours dans le milieu pour expliquer son choix à la population mais les résultats du vote ont prouvé que son message n’a pas été reçu.

Des raisons de cet attachement des « Voltarians » au NDC, il s’avère que leur passé historique précédemment des habitants de l’ex Togo-britannique avant de se rattacher au Ghana à l’indépendance sous le Président Kwame Nkrumah les obligent à se souder. Ayant trouvé en leur fils Jerry Rawlings, le fondateur du NDC, un modèle de leadership, ils ont préféré adhérer à ses idéaux. En plus, la menace d’extermination de certains extrémistes du NPP envers les gens de la Volta qu’ils appellent à tort des « Ayigbé » ne fait que conforter la position de ces derniers à se réfugier dans le NDC.

Ce problème quoiqu’insignifiant est un mal silencieux qui ronge le devenir du Ghana. La nouvelle génération saura-t-elle le guérir? La région de la Volta va-t-elle voter pour d’autres partis à l’avenir? Attendons les actes et les propos des uns et des autres.

Mensah

 
 
4626 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 28/02/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login