Logo Koaci
 
 
 
GHANA : Les Etats Unis intéressés par l’avenir du pétrole ivoiro-ghanéen
 
GHANA - ACCRA LE 14 MARS 2012 © koaci.com - Les Etats-Unis d’Amérique (USA) sont impatients de connaitre le règlement du différend frontalier portant sur le site pétrolier du Jubilé Oil Search Jubilé Oil entre la Côte d’Ivoire et le Ghana. Selon William Fitzgerald, le Sous-secrétaire américain adjoint pour les Affaires Africaines, qui s’est exprimé lors d’une téléconférence à Accra en fin février dernier, les deux pays voisins ouest africain ont mis en place une commission qui se penche sur les questions ayant trait à la délimitation de la frontière maritime entre la Côte d’Ivoire et le Ghana.

Le règlement de la crise frontalière portant sur le champ pétrolier du Jubilé Oil Search Jubilé Oil n’intéresse plus seulement que les autorités ivoiriennes et ghanéennes. Il intéresse désormais les USA qui projettent leur phare sur cette portion des eaux maritimes entre les deux pays.
Depuis que la Côte d’Ivoire a remis en cause la paternité du Ghana sur le site pétrolier en question, la société américaine Kosmos Energy qui opère sur les lieux a déclaré que l'avenir de sa licence reste incertaine tant que la question sera en suspens.

En répondant à une question formulée par notre confrère de business.com sur la façon dont les États-Unis pensent aider à la résolution du différend du site pétrolier du Jubilé Oil Search Jubilé Oil avec son partenaire, la société américaine Kosmos Energy qui est un peu inquiète, William Fitzgerald a répondu que « les Etats-Unis comme nous le disons ne sont un chien dans la lutte ... nous sommes très intéressés de connaître les résultats. C'est aux gouvernements ghanéen et ivoirien de résoudre ce problème ».

Le diplomate américain a par ailleurs ajouté que « je sais que le Président Ouattara et le Président Atta Mills se sont rencontrés et ont discuté le travail de la commission conjointe entre les deux pays pour tenter de résoudre d'une manière équitable ce différend ».
Intervenant sur cette même question, le quotidien officiel du Ghana ‘‘ Daily graphic ’’en date du 10 janvier 2012 affirme que Nana Boakye Asafu-Adjaye, le directeur général du Ghana National Petroleum Corporation (GNPC) a apaisé les craintes des intervenants car les revendications de paternité d’une partie du site pétrolier par la Côte d'Ivoire ne sont pas fondées.

Le Président Atta Mills a lors de son discours sur l’état de la Nation le 16 février 2012 statué que le Ghana usera des voies et moyens diplomatiques et les structures bilatérale et multilatérale dans la résolution de ce différend frontalier.

Mensah,KOACI.COM ACCRA; copyright © koaci.com
 
 
5696 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 14/03/2012
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Voodoo
 
 Dites aux Ghanéens que même si "YA RIEN EN FACE, C´EST MAIS" n´est plus au pouvoir, nous avons encore notre "ADO SOLUTIONS" et en cas de complication nos "FRCI" ......
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login