Logo Koaci
 
 
 
Ghana : Les jeunes patriotes changent d’idéologie pour le social
 
De jeunes militants du NPP (ph)

- Ghana - Accra le 14 Mars 2013 © koaci.com –
Les Jeunes Patriotes de l’opposition ghanéenne incarnée par le Nouveau Parti Patriotique (NPP) menacent de poursuivre en justice la société productrice de courant électrique, la Volta River Authority (VRA) si les autorités ne reviennent pas sur leur intention d’augmenter les frais d’électricité.

Selon la VRA, Les frais d’augmentation serviront à acheter du pétrole brut devant alimenter les groupes électrogènes et palier ainsi au délestage national.

En mettant à jour l’initiative qu’ils comptent entreprendre en cas de hausse des factures, les jeunes patriotes par la voix de Hopeson Adorye, un membre de l'équipe de communication du NPP, a déploré le service que les operateurs du courant électrique fournissent aux ghanéens mais aussi il met en garde contre toute idée de majorer les frais de consommation du courant.

En expliquant ses griefs, le communicateur du NPP a déclaré que le PURC, la commission en charge de la régulation de l’électricité, avait signé un contrat de bonne prestation avec la Compagnie Ghanéenne d’Electricité (ECG) et les deux sociétés productrices de l’électricité à savoir la VRA et GRIDCO pour qu’elles améliorent la fourniture de l'électricité aux consommateurs dans le pays.

En proposant une solution pour contribuer au coût du pétrole brut devant faire fonctionner les générateurs, les jeunes patriotes proposent que tous les organismes gouvernementaux, les ministères puissent disposer de leur propre compteurs électriques prépayés avant qu’ont ne commencent à parler de hausse de prix. A défaut de suivre cette suggestion, le groupe annonce qu’il va poursuivre les fournisseurs de l’électricité en justice.

En dénonçant ceux qui consomment plus l’électricité dans le pays, les jeunes patriotes estiment que les ghanéens ne peuvent plus « continuer par subventionner la consommation des ministères pléthoriques, les assemblées des districts et les organismes publics ».

Pour calmer les inquiétudes jeunes patriotes et des ghanéens, Nana Yaa Jantuah, le directeur du PURC a déclaré que le défi des autorités est de trouver des moyens pour atténuer l'impact de la crise énergétique sur les consommateurs. En excluant l’idée d’une hausse de la facture d’électricité, le directeur du PURC a révélé qu’au delà du délestage, il ya des défauts dans le système de distribution de l’électricité dans le pays et que la Compagnie d’Energie s’active à les résoudre.

En attendant la fin des travaux de la réparation du conduit gazoduc nigérian qui alimente le Ghana pour la production en partie de son électricité, le Président John Mahama a annoncé en février dernier l’entrée imminente en fonction du barrage hydraulique de Bui et la centrale de Takoradi-T3, lesquels doivent générer au total en mai prochain une puissance de 250 mégawatts afin de couvrir les besoins en électricité du Ghana.

Mensah

 
 
4278 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 14/03/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login