Logo Koaci
 
 
 
Ghana : Parti à l’église, le féticheur Kweku Bonsam dément avoir accepté Jésus
 

Kweku Bonsam (ph)

- Ghana – Accra, le 4 Septembre 2013 © koaci.com– Après s’être rendu à l’église catholique d’Akomadan avec ses adeptes pour remercier Dieu de l’avoir assisté pendant son hospitalisation aux USA, Nana Kwaku Bonsam, le chef spirituel du couvent « Kofi ‘oo’ Kofi », dément avoir accepté Jésus dans sa vie. Akomadan est une localité de la région Ashanti au Ghana.

En mettant un terme aux rumeurs qui font croire qu’il a abandonné les centaines de dieux de ses ancêtres au profit du christianisme, Kweku Bonsam Search Kweku Bonsam a fait savoir sur les ondes de la radio Adom à Accra la semaine dernière qu’il reste toujours le même « Kweku Bonsam Search Kweku Bonsam qui continue de s’adonner à ses activités spirituelles ».

Et pour redonner de la vigueur à son culte traditionnel, le chef du couvent « Kofi ‘oo’Kofi » promet qu’il va redonner une visibilité à ses pratiques surtout à la transe afin qu’elle soit plus authentique.

Du motif de la curieuse visite de Kweku Bonsam Search Kweku Bonsam dans l’église catholique d’Akomadan, il s’avère qu’il s’y être rendu pour témoigner sa gratitude à Dieu durant les six heures de l’opération chirurgicale subie à New York aux USA.

En plus de cet argument, il a révélé avoir fait le déplacement des lieux pour assister à la première messe du prêtre Joseph Akuamoah Boateng, celui qui se trouve être son ancien camarade de classe.

A l’encontre de ceux qui banalisent les croyances africaines, le féticheur a confessé qu’il a posé cet acte pour faire savoir à ceux qui croient que les féticheurs sont des incrédules qu’ils se trompent. En féticheur de son état, quand l’occasion lui a été donnée par les responsables de l’église, son interprétation des versets bibliques a laissé l’auditoire dans une grande surprise.

Du parcours de Kweku Bonsam, il est à rappeler qu’il est le prêtre traditionnel qui avait lancé l’année dernière un défi à un pasteur en difficulté à Accra pour que les deux se croisent pour évaluer leur puissance. A l’époque, certaines personnes avaient trouvé ce défi mortel.

Mensah
 
 
14390 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 04/09/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions sankara
 
le mot feticheur est pejoratif c'est ce mot que les occidentaux utilisent uniquement pour les Africains.... "pretre traditionnel" est plus approprie....de grace respectons nous memes
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login