Logo Koaci
 
 
 
Ghana : Pourquoi le Ghana et l’Afrique ont perdu le siège de l’OMC ?
 

Alan Kyeremanten (ph), le candidat de l’UA

- Ghana Search Ghana - Accra le 14 Avril 2013 © koaci.com – Alan Kyeremanten, l’ex ministre ghanéen du Commerce, candidat en lice pour la direction de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et que soutient l’Union Africaine (UA) a été recalé le 11 avril dernier à Genève en Suisse et du coup n’est plus éligible. De même, Amina Mohamed, l’autre candidat africain venant du Kenya Search Kenya a été lui aussi ôté de la course à la succession du directeur sortant Pascal Lamy.

Selon Yaw Graham, un activiste ghanéen pour le Commerce et directeur exécutif du réseau « Third World Network » à qui nos confrères de la radio Joy News ont accordé une interview à Accra, il a expliqué qu’Alan Kyeremanten, le candidat ghanéen qui est soutenu par l’UA a perdu la bataille face aux autres candidats en raison de l'absence d’un consensus sur le choix d'une candidature unique pour l'Afrique.

Ce tri est intervenu après que le Conseil en charge du processus de désignation du futur directeur de l’OMC a réduit le nombre de candidatures de neuf à cinq. L’UA avait à l’unanimité apporté son soutien à la candidature du Ghana Search Ghana depuis la présentation officielle de celle-ci par John Mahama, le Président ghanéen.

De la déclaration de Graham, cette double élimination est donc un coup dur pour l'Afrique qui aspire à occuper le poste de directeur de l’OMC pour la première fois de l’histoire. Elle présentant deux candidatures, l’activiste a précisé que l’Afrique doit s’en prendre à elle-même pour cette mésaventure.

Dans sa première réaction après ce tri en sa défaveur, le ghanéen Alan Kyeremanten Search Alan Kyeremanten a témoigné au nom de son équipe de campagne sa gratitude à Dieu et pour toutes les péripéties traversées avant d’ajouter que « je suis éternellement reconnaissant envers les gouvernements et les bonnes volontés en Afrique pour leurs prières et soutiens extraordinaires. Je suis fier de vous ».

Après donc l’élimination de l’Afrique au premier tour du processus de sélection des candidats retenus jusqu’au jeudi dernier, il ne reste à présent que cinq candidats en course pour le poste du directeur de l’OMC. Ils sont entre autres - Roberto Azevedo du Brésil, Bark Taeho de la Corée du Sud, Herminio Blanco du Mexique, Mari Pangestu de l'Indonésie et Tim Groser de la Nouvelle-Zélande. De cette liste, il ressort que Mari Pangestu est la seule femme qui soit en encore en course pour cette élection.

Rappelons qu’avant ne débute le processus électoral à l’OMC, certaines voix non des moindres ont estimé que le prochain directeur de l’organisation doit provenir de l'Afrique ou de l'Amérique latine. A cette suggestion, Pascal Lamy Search Pascal Lamy a répondu qu'il n'y a aucun critère géographique pour le choix de son successeur.

Enfin malgré l’élimination précoce des deux candidats africains qui devrait pourrait peut être évitée, le continent aura à peser de son poids pour le vote final. Forte d’une cinquantaine de voix que dispose l’Afrique sur les 159 pays membres de l’OMC, il est clair que les candidats encore en lice devront essayer de courtiser les pays de l’UA pour essayer chacun de pouvoir sortir victorieux. Et a ce niveau, il reste de savoir qu’elle est sera les consignes que l’UA va donner à ses membres et si oui ou non tous seront-ils prêts à les respecter.

En attendant la prise de fonction du prochain directeur de l’OMC le 1er septembre prochain, le tri se poursuivra à Genève jusqu'à ce qu’émerge un vainqueur mieux un candidat qui obtiendra la confiance de la majorité des pays de l’organisation.

Bilkis et Mensah

 
 
9256 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 14/04/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Black_child
 
Une autre défaite pour le Ghana et L Afrique après celle du Pape.
 
 
 
See his contributions XIX
 
Ce n'est pas une perte pour l'Afrique, surtout en ce qui concerne le Ghaneen. Hormis quelques exceptions comme NKRUMAH et JERRY Rawlings, ce sont des roublards, sans personalite qui se mettemt automatiquement au service de l'imperialisme occidental. Koffi Anan n'est pas un cas a...
Ce n'est pas une perte pour l'Afrique, surtout en ce qui concerne le Ghaneen. Hormis quelques exceptions comme NKRUMAH et JERRY Rawlings, ce sont des roublards, sans personalite qui se mettemt automatiquement au service de l'imperialisme occidental. Koffi Anan n'est pas un cas accidentel, ils sont tous comme lui. NKRUMA et JERRY RAWLINGS sortent du lot.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login