Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
GHANA: Précampagne présidentielle: Nana Akufo-Addo veut donner une priorité à l’éducation
 
:: Article de la rédaction de Koaci.com au Ghana::

Le porte flambeau et candidat du principal parti d’opposition au Ghana, le Nouveau Parti Patriotique (NPP), Nana Akufo-Addo, promet que si le prochain gouvernement provient de son parti, il donnera la priorité à l’éducation non pas seulement sur le papier mais aussi dans la pratique. Le candidat a fait cette déclaration à Accra sur les ondes de la radio Joy Fm au cours de l’émission « super morning show ».

Après plus de cinquante d’indépendance marqué par la même routine dans la pratique du système éducatif, le candidat du parti d’opposition Npp rêve d’un autre lendemain porteur pour la jeunesse de son pays. Pour Nana Addo, il s’agira de révolutionner l’éducation en mettant un accent particulier non seulement sur la théorie mais aussi sur la pratique. Le projet de l’accélération du développement au Ghana resterait une illusion si le système éducatif reste agonisant et les échecs de masse sont enregistrés chaque année, en particulier dans le niveau primaire.
Parlant des défis qui attendent le pays, le candidat Nana Addo déclare que « nous ne serons pas en mesure de faire le grand saut pour le développement auquel nous aspirons si nous n'abordons pas la question des compétences et de l'éducation pour la masse de notre peuple. Il nous serait difficile de développer une société moderne, si cinquante pour cent de la population adulte est analphabète ».

Un constat général révèle que la majorité de la jeunesse du pays arrête les études âpres la fin des études primaires. Mais avec un tel niveau d’étude, les jeunes ne sont pas bien formés pour gagner un meilleur niveau de vie. Et de facto, cette situation ne fait que grossir le rang des chômeurs dans le pays. Pour corriger cette carence, Nana Akufo affirme que le niveau minimum que les jeunes doivent atteindre avant d’arrêter leurs études doit être le baccalauréat, diplôme qui sanctionne la fin des études au lycée.

Afin de parvenir à ce but, le candidat suggère qu’une fois aux affaires, le gouvernement consacrera un certain pourcentage de son Produit Intérieur Brut (PIB) à l'éducation. Etant donné que le développement de toute nation passe par l’éducation, l’Etat doit assurer à tous les enfants (nés riches ou pauvres) les mêmes chances pour accomplir leurs cursus scolaires. Cette nouvelle politique aidera à poser les jalons d’un Ghana meilleur et prospère et qui se veut être la locomotive de l’Afrique.

Mensah; Koaci.com Accra
 
 
5038 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 02/05/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login